Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les problèmes du F-35 offrent une chance à la marine chinoise

© © Capture d'écran : YouTubeLes problèmes du F-35 offrent une chance à la marine chinoise
Les problèmes du F-35 offrent une chance à la marine chinoise - Sputnik France
S'abonner
Face aux retards de réalisation d'un programme d'importance critique du F-35, les Etats-Unis et le Japon auront du mal à réagir pendant un certain laps de temps aux actions surprises de la marine chinoise en mer de Chine orientale et autour de Taïwan.

Une récente panne de l'avion de chasse américain de cinquième génération F-35 accompagnée de la destruction du moteur a cloué au sol tous ces chasseurs pour plus d'un mois et a empêché leur participation au salon aéronautique de Farnborough. Cette mésaventure, qui n'est pas la première pour le projet F-35, pose les questions sur les délais de leur transformation en facteur réel de l'équilibre des forces en Asie-Pacifique.

Outre l'US Air Force, l'aviation de la marine et l'aviation du Corps des Marines des Etats-Unis, les clients en puissance de cet avion sont la Corée du Sud (40 avions) et, ce qui est plus important, le Japon (42 avions). Les deux pays sont encore disposés à en acheter pour leurs forces aériennes. En outre, les navires de débarquement sud-coréens les plus récents et les destroyers porte-avions japonais possèdent des possiblités techniques d'embarquer des F-35B à décollage et atterrissage verticaux. Pourtant les essais de cet avion américain le plus récent révèlent des problèmes techniques toujours nouveaux.

Tout porte à croire qu'une fois mis en dotation dans l'armée, les F-35 créeront des complications complémentaires liées à leur exploitation et entretien. En attendant il est difficile de prévoir quand les premières escadrilles américaines seront entièrement composées de F-35.

Cela signifie que dans un avenir prévisible les adversaires potentiels des chasseurs chinois dans la zone des mers de Chine Orientale et Méridionale seront des avions modernisés de quatrième génération. La réalisation éternisée du projet F-35 offre à la Chine une chance de surmonter le retard de leur aviation de combat et peut-être même de surpasser l'adversaire éventuel.

A l'heure actuelle la Chine a déjà commencé la production en série du chasseur embarqué J-15. La Chine s'apprête également à acheter un nombre réduit de Soukhoï Su-35S russes. L'étude des particularités du Su-35S pourrait aider les Chinois à étendre sensiblement les capacités d'une nouvelle modification du J-15. Le fait d'emprunter des éléments de la construction du Soukhoï Su-35 et de ces certains systèmes, notamment le radar d'une portée de détection de 400 km, permettra à la Chine d'avoir l'avion embarqué le plus puissant au monde.

Il n'est pas exclu que ses porte-avions seront dotés de J-15 modernisés avant que les premiers F-35 japonais basés au sol deviennent opérationnels et avant l'apparition au Japon d'un avion embarqué de génération nouvelle. Plus encore, dans cette hypothèse le groupe de porte-avions chinois peut devenir un adversaire sérieux pour l'aviation embarquée américaine qui continuera d'utiliser essentiellement les versions modernisées du chasseur F/A-E18E/F.

Face aux retards de réalisation d'un programme d'importance critique du F-35, les Etats-Unis et le Japon auront du mal à réagir pendant un certain laps de temps aux actions surprises de la marine chinoise en mer de Chine orientale et autour de Taïwan. Ce changement de rapport des forces pourrait permettre à la Chine de durcir sa position dans les litiges territoriaux.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала