Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Crise ukrainienne: la Suisse allonge sa liste de sanctions

S'abonner
La Suisse a ajouté 26 Russes et Ukrainiens et 18 sociétés à sa liste de sanctions liées à la crise ukrainienne, rapportent les médias internationaux.

La Suisse a ajouté 26 Russes et Ukrainiens et 18 sociétés à sa liste de sanctions liées à la crise ukrainienne, rapportent les médias internationaux.

La liste élargie comprend notamment Alexandre Borodaï, premier ministre de la république populaire autoproclamée de Donetsk (DNR), Alexandre Khodakovski, directeur du Service de sécurité de la DNR, Mikhaïl Fradkov, directeur du Service de renseignement extérieur russe, Nikolaï Patrouchev, secrétaire du Conseil de sécurité de Russie, et Ramzan Kadyrov, dirigeant de la république russe de Tchétchénie.

Au total, la liste comprend désormais 87 individus et 20 organisations. Les mesures destinées à les empêcher de se servir de la Suisse pour contourner les sanctions occidentales les frappant en raison de la crise en Ukraine. Ces mesures entreront en vigueur le 5 août à 16h00 UTC.

Le ministre suisse de l'Economie Johann Schneider-Ammann a déclaré dimanche qu'il était contre la reprise par la Suisse des sanctions européennes contre Moscou.

Les Etats-Unis et l'UE ont adopté de nouvelles sanctions contre la Russie suite au crash d'un Boeing malaisien sur le territoire ukrainien le 17 juillet dernier. Selon Washington et Bruxelles, l'avion a été abattu par les forces d'autodéfense populaire de Donetsk et Lougansk qui, selon eux, bénéficient du soutien de Moscou. La Russie rejette ces accusations.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала