Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le rover martien Curiosity et ses images

S'abonner
Il y a deux ans, le 6 août 2012, le rover martien de la NASA Curiosity se posait dans le cratère Gale de Mars. Il a pour mission de mener des études géologiques et géochimiques détaillées, d'étudier l'atmosphère et le climat de la Planète rouge, de rechercher des substances organiques, de l'eau ou ses traces.

Il y a deux ans, le 6 août 2012, le rover martien de la NASA Curiosity se posait dans le cratère Gale de Mars. Il a pour mission de mener des études géologiques et géochimiques détaillées, d'étudier l'atmosphère et le climat de la Planète rouge, de rechercher des substances organiques, de l'eau ou ses traces. Ces données permettront d'établir s'il existe des endroits habitables sur Mars.

© NASA Mars Exploration Une météorite ferreuse découverte le 25 mai 2014 sur Mars a reçu le nom de Lebanon parce que sa forme ressemble à celle du Liban. La météorite fait 2 mètres de large et de long. Un fragment de fer d'une plus petite taille (au premier plan) a été baptisé Lebanon B.
Le rover martien Curiosity et ses images - Sputnik France
1/9
Une météorite ferreuse découverte le 25 mai 2014 sur Mars a reçu le nom de Lebanon parce que sa forme ressemble à celle du Liban. La météorite fait 2 mètres de large et de long. Un fragment de fer d'une plus petite taille (au premier plan) a été baptisé Lebanon B.
© NASA Mars Exploration Les données fournies par Curiosity ont permis d'établir que Mars possédait autrefois un environnement favorable pour les micro-organismes. Des analyses d'échantillons de roches prélevés par le rover martien montrent qu'il y a eu de l'eau à l'état liquide, ainsi que les substances nécessaires à l'existence de bactéries sur la Planète rouge.
Le rover martien Curiosity et ses images - Sputnik France
2/9
Les données fournies par Curiosity ont permis d'établir que Mars possédait autrefois un environnement favorable pour les micro-organismes. Des analyses d'échantillons de roches prélevés par le rover martien montrent qu'il y a eu de l'eau à l'état liquide, ainsi que les substances nécessaires à l'existence de bactéries sur la Planète rouge.
© NASAUne image montrant l'itinéraire emprunté par le robot martien Curiosity.
Le rover martien Curiosity et ses images - Sputnik France
3/9
Une image montrant l'itinéraire emprunté par le robot martien Curiosity.
© NASACuriosity a la taille d'un tout-terrain - il est long de 3 m, large de 2,8 m, haut de 2,2 m et pèse 899 kg.
Le rover martien Curiosity et ses images - Sputnik France
4/9
Curiosity a la taille d'un tout-terrain - il est long de 3 m, large de 2,8 m, haut de 2,2 m et pèse 899 kg.
© NASA Mars Exploration Les données recueillies par Curiosity ont permis aux scientifiques de préciser la composition chimique et isotopique de l'atmosphère martienne.
Le rover martien Curiosity et ses images - Sputnik France
5/9
Les données recueillies par Curiosity ont permis aux scientifiques de préciser la composition chimique et isotopique de l'atmosphère martienne.
© NASAUne étude de la poussière martienne a révélé la présente de souffre, d'azote, d'oxygène, de phosphore et de carbone. Ce sont des éléments essentiels à l'apparition de la vie sur une planète.
Le rover martien Curiosity et ses images - Sputnik France
6/9
Une étude de la poussière martienne a révélé la présente de souffre, d'azote, d'oxygène, de phosphore et de carbone. Ce sont des éléments essentiels à l'apparition de la vie sur une planète.
© NASA Mars Exploration Curiosity utilise un générateur thermoélectrique à radio-isotopes au lieu de panneaux solaires. Le générateur l'alimente en électricité durant toute l'année martienne indépendamment de la saison et du temps.
Le rover martien Curiosity et ses images - Sputnik France
7/9
Curiosity utilise un générateur thermoélectrique à radio-isotopes au lieu de panneaux solaires. Le générateur l'alimente en électricité durant toute l'année martienne indépendamment de la saison et du temps.
© NASALa découverte d'argiles contenant peu de sel permet d'affirmer qu'il y a eu de l'eau potable sur Mars.
Le rover martien Curiosity et ses images - Sputnik France
8/9
La découverte d'argiles contenant peu de sel permet d'affirmer qu'il y a eu de l'eau potable sur Mars.
© NASAUne photo de la Terre prise par le robot Curiosity depuis Mars.
Le rover martien Curiosity et ses images - Sputnik France
9/9
Une photo de la Terre prise par le robot Curiosity depuis Mars.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала