Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le terrorisme nourri par les USA, ennemi commun de la Syrie et de l'Irak (expert)

S'abonner
Tout porte à croire que la phase active de l'opération menée par Damas contre l'opposition armée peut aboutir dans 3 à 4 mois, les succès remportés par l'armée syrienne étant tout à fait logiques, a déclaré à la radio La Voix de la Russie Leonid Issaïev, du Haut collège d'économie.

Tout porte à croire que la phase active de l'opération menée par Damas contre l'opposition armée peut aboutir dans 3 à 4 mois, les succès remportés par l'armée syrienne étant tout à fait logiques, a déclaré jeudi à la radio La Voix de la Russie Leonid Issaïev, du Haut collège d'économie.

"Ces derniers temps, la situation a contribué à ce que les troupes gouvernementales remportent des victoires, qui s'inscrivent bien dans le cours des événements des derniers mois. Même à présent, il ne s'agit sans doute pas d'une guerre civile, mais plutôt d'une opération antiterroriste d'envergure, menée par le gouvernement de Bachar el-Assad", a estimé le politologue.

Par ailleurs, a-t-il indiqué, les Etats-Unis qui bombardent à présent les positions de l'Etat islamique (EI) en Irak et le gouvernement de Damas qui combat les terroristes en Syrie se sont retrouvés du même côté de la barricade.

"L'opposition (syrienne, ndlr), épaulée autrefois par les Etats-Unis, a tout simplement montré son vrai visage. Et nous avons constaté que les Américains avaient formé durant la première année du conflit syrien ces mêmes forces terroristes qu'ils bombardent à présent en Irak et que les troupes de Bachar el-Assad bombardent en Syrie. Ainsi, les USA ont commis une fois de plus la même erreur au Proche-Orient", a conclu l'expert.

Début juin, suite à l'activation du mouvement Etat islamique – ex-Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) - la menace à la sécurité s'est accrue en Irak. Les combattants de l'Etat islamique qui combattaient jusqu'à présent en Syrie ont lancé une offensive contre les régions nord et ouest de l'Irak. Ils ont été rejoints par les sunnites, les militaires de l'armée de Saddam Hussein et des groupes terroristes mineurs. Fin juin, l'Etat islamique a annoncé la création d'un califat islamique sur les territoires contrôlés en Irak et en Syrie.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала