Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Embargo russe: le Kenya et le Liban prêts à coopérer avec Moscou

© Flickr / M WagnerEmbargo russe: le Kenya et le Liban prêts à coopérer avec Moscou
Embargo russe: le Kenya et le Liban prêts à coopérer avec Moscou - Sputnik France
S'abonner
Le Kenya est prêt à augmenter ses livraisons de produits alimentaires et le Liban pourrait lancer des exportations de fruits et légumes vers la Russie, a annoncé le Service fédéral russe de contrôle vétérinaire et phytosanitaire (Rosselkhoznadzor).

Le Kenya est prêt à augmenter ses livraisons de produits alimentaires et le Liban pourrait lancer des exportations de fruits et légumes vers la Russie, a annoncé mercredi le Service fédéral russe de contrôle vétérinaire et phytosanitaire (Rosselkhoznadzor).

"Le directeur adjoint de Rosselkhoznadzor, Alexeï Saourine, mènera jeudi des entretiens avec l'ambassadeur du Kenya à Moscou Paul Kibiwott Kurgat. Les discussions porteront sur l'augmentation des livraisons de fruits, légumes et fleurs kényans sur le marché russe", a indiqué le service sur son site officiel.

"M.Saourine rencontrera le 4 septembre l'ambassadeur du Liban en Russie Chawki Bou Nassar pour évoquer la possibilité de lancer des fournitures de fruits et légumes libanais à la Russie", est-il indiqué dans un autre communiqué de Rosselkhoznadzor.

Selon le service, les rencontres auront lieu sur l'initiative du Kenya et du Liban.

Le 7 août, la Russie a publié la liste des produits interdits d'importation en provenance des Etats-Unis, de l'Union européenne, de l'Australie, du Canada et de la Norvège, en réponse aux sanctions occidentales imposées contre Moscou sur fond de crise en Ukraine. Cette interdiction valable un an concerne notamment le bœuf, le porc, la volaille, le poisson, le fromage, le lait et les produits laitiers, les légumes et les fruits. Moscou a annoncé qu'il recherchait d'autres fournisseurs de produits alimentaires censés remplacer les importateurs occidentaux.

© SputnikLes produits interdits à l'importation en Russie
Les produits interdits à l'importation en Russie - Sputnik France
Les produits interdits à l'importation en Russie

L'Argentine, le Brésil, le Chili, le Pérou, l'Equateur, le Mexique, la Chine, la Turquie, l'Iran, Israël, le Maroc, la Biélorussie et d'autres pays ont souhaité substituer les pays frappés de sanctions sur le marché russe. Moscou espère également que le Kazakhstan, l'Egypte, la Suisse et la Serbie ne manqueront pas d'augmenter leurs exportations de produits alimentaires vers la Russie.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала