Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Rapport sur le vol MH17: pas de réponses aux questions de Moscou (Lavrov)

© RIA Novosti . Andrei Stenin / Aller dans la banque de photosRapport sur le vol MH17: pas de réponses aux questions de Moscou (Lavrov)
Rapport sur le vol MH17: pas de réponses aux questions de Moscou (Lavrov) - Sputnik France
S'abonner
Le rapport préliminaire sur le crash du Boeing malaisien dans l'est de l'Ukraine n'a pas donné de réponses aux questions posées par Moscou, a déclaré samedi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov dans une interview à la chaîne de télévision TV Centre.

Le rapport préliminaire sur le crash du Boeing malaisien dans l'est de l'Ukraine n'a pas donné de réponses aux questions posées par Moscou, a déclaré samedi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov dans une interview à la chaîne de télévision TV Centre.

"Les experts internationaux ont passé trois semaines à Kiev et se sont entretenus avec les autorités ukrainiennes. Et pourtant, ils n'ont donné aucune réponse aux questions formulées après la catastrophe par le ministère russe de la Défense et par l'Agence fédérale du transport aérien", a indiqué M. Lavrov.

Selon lui, les spécialistes russes préparent une nouvelle liste de questions afin de "définir les thèmes qui doivent être traités d'urgence". Le chef de la diplomatie russe a rappelé que le ministre malaisien de la Défense Hishammuddin Hussein s'était rendu cette semaine à Moscou pour prendre connaissance des conclusions préalables formulées par les experts russes.

"Nous saluons cet intérêt [de la partie malaisienne], car il n'y a aucune raison de négliger les questions que nous avons posées et auxquelles nous n'avons reçu aucune réponse", a souligné M. Lavrov.

Un Boeing 777 de Malaysia Airlines reliant Amsterdam à Kuala Lumpur s'est écrasé le 17 juillet dernier dans la région de Donetsk, en proie à des conflits entre les insurgés et l'armée ukrainienne. 298 personnes, dont 85 enfants, ont péri dans le crash.

Le 10 septembre, les Pays-Bas chargés de l'enquête ont rendu public un rapport préliminaire sur la catastrophe. Les experts ont confirmé que l'avion s'était désintégré en plein vol en raison des "dommages structurels provoqués par un impact extérieur de nombreux projectiles à haute énergie". Cependant, l'origine de ces projectiles n'a pas été précisée.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала