Burkina Faso: le colonel Zida s'empare du pouvoir

Le lieutenant-colonel Isaac Zida s'est emparé du pouvoir au Burkina Faso, ont annoncé samedi les médias internationaux.

Le lieutenant-colonel Isaac Zida s'est emparé du pouvoir au Burkina Faso, ont annoncé samedi les médias internationaux.

"J'assume désormais (…) les responsabilités de chef de la transition et de chef de l'Etat pour assurer la continuité de l'Etat", a déclaré M. Zida qui a demandé à la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) d'apporter son soutien aux nouvelles autorités burkinabées.

Selon l'agence Reuters, quelques minutes avant cette déclaration, des habitants locaux ont entendu des coups de feu près du palais présidentiel, ce qui laisse supposer que le pouvoir a été pris par la force.

La décision du président burkinabé Blaise Compaoré de réformer la constitution a soulevé une vague de protestations au Burkina Faso. Les manifestations organisées dans la capitale, Ouagadougou, ont dégénéré en affrontements violents avec les forces de l'ordre. Le président Compaoré a ordonné jeudi de dissoudre le gouvernement et a décrété l'état d'urgence dans le pays. Les manifestations ont repris vendredi, réunissant des dizaines de milliers de personnes. Blaise Compaoré a officiellement annoncé sa démission après 27 ans de pouvoir et appelé à tenir des élections "libres et transparentes" dans un délai de 90 jours.

Le chef d'état-major des forces armées burkinabées, le général Honoré Traoré, a dissous jeudi l'Assemblée nationale, décrété la mise en place d'un organe de transition pour une période d'un an et instauré le couvre-feu dans l'ensemble du pays. Plusieurs médias ont qualifié ces actions de coup d'Etat et annoncé que le président Compaoré s'apprêtait à s'enfuir au Ghana.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала