France : les socialistes proposent de reconnaître la Palestine

© © Photo: Flickr.com/scottgunn/cc-by-ncFrance : les socialistes proposent de reconnaître la Palestine
France : les socialistes proposent de reconnaître la Palestine - Sputnik France
Les députés socialistes à l'Assemblée nationale envisagent de déposer un projet de résolution invitant le gouvernement de Manuel Valls à reconnaître l'Etat palestinien.

Le PS a exposé les motifs de son initiative dans la version provisoire du projet publiée dans les médias français.

Parmi ces motifs, figurent notamment "l'échec des tentatives de relance du processus de paix engagées depuis 1991 entre Israéliens et Palestiniens (…), la poursuite illégale de la colonisation dans les territoires palestiniens qui mine la viabilité d'un futur Etat palestinien souverain (…), la montée des tensions à Jérusalem et en Cisjordanie qui menace d'engendrer un nouveau cycle de violence néfaste pour l’ensemble des populations de la région (…), le statu quo intenable et dangereux qui nourrit les frustrations et la défiance croissante entre les deux parties".

Selon les élus socialistes, la reconnaissance de l'Etat palestinien constitue "un instrument pour obtenir un règlement définitif du conflit".

La gauche n'est pas la seule à adhérer à cette idée. Cette dernière est également soutenue par l'ex-ministre des Affaires étrangères Alain Juppé, qui veut briguer l'investiture de l'UMP pour la présidentielle de 2017.

Invité le 4 novembre sur BFMTV, le maire de Bordeaux a estimé que cette reconnaissance "serait bienvenue".

"Aujourd'hui, devant le blocage de la situation au Proche-Orient, devant le fait que cette solution de deux Etats est en panne, il faut faire bouger les lignes", a-t-il affirmé.

Et d'ajouter qu'il figurait parmi "ceux qui avaient poussé pour que l'Etat de Palestine entre en tant que tel à l’Unesco".

La Suède a été le premier pays membre de l'UE à reconnaître l'Etat palestinien. Cette démarche a été jugée "prématurée" par les Etats-Unis et "malheureuse" par Israël, qui a rappelé son ambassadeur à Stockholm. Le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman a estimé que l'initiative suédoise "n'avait aucune utilité" et que "les relations au Moyen-Orient étaient plus compliquées que les meubles Ikea".

 

RIA Novosti

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала