Sanctions/Russie: le SG de l'Otan veut impliquer de nouveaux pays

De nouveaux pays devraient rejoindre les sanctions imposées contre la Russie, a déclaré lundi aux journalistes le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg.

De nouveaux pays devraient rejoindre les sanctions imposées contre la Russie, a déclaré lundi aux journalistes le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg.

"Evidemment, je voudrais voir le plus grand nombre possible de pays participer aux sanctions, car ce qui compte c'est le résultat, ce sont les conséquences en cas de violation par un pays de la législation internationale", a indiqué le responsable, commentant les relations entre la Russie et la Turquie.

Auparavant, le ministre turc des Affaires européennes Volkan Bozkir et l'ambassadeur turc en Russie Ümit Yardim ont déclaré que la Turquie n'avait pas l'intention d'imposer de sanctions contre la Russie sur demande des Etats-Unis et de l'UE suite à la situation en Ukraine.

Les relations entre Moscou et l'Occident se sont dégradées sur fond de crise en Ukraine et d'adhésion de la Crimée à la Russie.

Les Etats-Unis, l'UE, le Canada ainsi que l'Australie et la Nouvelle-Zélande ont adopté le premier train de sanctions contre la Russie à la mi-mars 2014. Fin juillet, les Etats-Unis et l'UE ont instauré des sanctions contre plusieurs secteurs de l'économie russe. Moscou a riposté en imposant un embargo sur les denrées alimentaires provenant des Etats-Unis, de l'UE, de l'Australie, du Canada et de la Norvège.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала