Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Sanctions contre Moscou, une tentative de renverser le régime (Lavrov)

© Sputnik . Vladimir Sergeev / Aller dans la banque de photosSanctions contre Moscou, une tentative de renverser le régime
Sanctions contre Moscou, une tentative de renverser le régime - Sputnik France
S'abonner
Les sanctions occidentales contre la Russie sont une tentative de renverser le régime actuel, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à la chaîne de télévision France 24.

Les sanctions occidentales contre la Russie sont une tentative de renverser le régime actuel, a déclaré mardi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à la chaîne de télévision France 24.

"J'ai de fortes raisons de croire que c'est bien cela (...). Certains hommes politiques ne le cachent même pas", a indiqué le ministre à la question de savoir si les sanctions actuelles étaient une tentative de déstabiliser voir renverser le régime actuel en Russie.

Selon lui, les sanctions portent sans doute préjudice à l'économie russe, mais elles sont plutôt "un signe d'irritation" qu'un instrument politique sérieux.

"L'annonce sur le dernier train des sanctions adoptées par l'UE en septembre a été faite au lendemain de la signature du protocole de Minsk. Nous voyons une logique intéressante destinée à stimuler les processus politiques. Le président du Conseil européen Herman Van Rompuy a annoncé l'entrée en vigueur de nouvelles sanctions au lendemain d'une entente saluée par tout le monde. Si cela constitue le choix de l'Europe ou sa réaction au progrès, je peux alors répéter que nous avons surestimé l'indépendance de l'Europe dans le domaine de la politique extérieure", a conclu le ministre russe.

© SputnikSanctions adoptées contre la Russie et mesures de rétorsion
Sanctions adoptées contre la Russie et mesures de rétorsion - Sputnik France
Sanctions adoptées contre la Russie et mesures de rétorsion

Les Etats-Unis, l'UE, le Canada ainsi que l'Australie et la Nouvelle-Zélande ont adopté des sanctions contre Moscou à la mi-mars et fin juillet 2014 sur fond de crise en Ukraine et d'adhésion de la Crimée à la Russie. Moscou a riposté en imposant en août un embargo sur les denrées alimentaires provenant des Etats-Unis, de l'UE, de l'Australie, du Canada et de la Norvège.

La Russie a déclaré à maintes reprises qu'elle n'était pas impliquée dans les événements en cours dans le sud-est de l'Ukraine et qu'elle souhaitait que l'Ukraine surmonte sa crise politique et économique.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала