L’économie européenne au carrefour

© © Photo: AP/Christian LutzL’économie européenne au carrefour
L’économie européenne au carrefour - Sputnik France
La première soi-disant « Journée des économies industrialisées » célébrée le 15 décembre par l’Union Européenne, était une tentative de Bruxelles d’impulsionner un « débat ouvert » sur le devenir de l’industrie européenne. Ce débat s’impose depuis longtemps mais il n’est pas en mesure de redresser la situation économique précaire qui s’est créée en UE vers la fin de 2014.

Le Guardian britannique a tiré juste la veille des célébrations à Bruxelles la sonnette d’alarme en disant que l’Europe se trouvait au seuil d’une nouvelle crise économique et en a donné la géographie possible. Le journal estime que l’émergence de nouveaux problèmes est plus que possible en Grèce où les forces de gauche radicales peuvent accéder au pouvoir sur fond de fatigue sociale provoqué par le régime d’austérité. Selon les experts britanniques, la situation n’est guère meilleure au Portugal, en Espagne, Italie et Belgique.

D’ailleurs, dans le cas d’Italie, nous sommes en présence d’un écheveau dangereux de contradictions économiques, politiques et régionales. L’année avait débuté en Italie par le sondage effectué en mars dans la région de Venette avec le centre administratif à Venise sur la création de la « république de Venette » et sa sécession. L’Italie est secouée de grèves et d’autres actions antigouvernementales, alors que le mouvement dit des « Cinq étoiles » qui avait remporté les dernières législatives, appelle ouvertement le gouvernement à se retirer de la zone euro.

Certes, la zone euro est capable de « digérer » le retrait hypothétique d’Italie, d’autant plus qu’elle s’est complétée en 2014 de Lettonie et sera rejointe par la Lituanie à partir du premier janvier 2015. Le problème est cependant ailleurs, c’est l’accumulation des tendances négatives au sein de la zone euro en sa qualité d’espace financier et économique unique. Si la situation ne change pas « les entrepreneurs et les consommateurs n’auront plus confiance et les craintes au sujet d’une politique de crédit inopérante ne feront que se renforcer », prévient le Guardian. Comment s’étonner dès lors que les pays d’Europe Centrale et de l’Est qui se trouvent au « carrefour européen » soient réticents à grossier les rangs des adeptes de la monnaie unique européenne. En effet, la Slovaquie est le seul pays du groupe de Visegrad à passer à l’euro, a rappelé le professeur de l’Académie russe des finances Boris Roubtsov :

« A mon avis, tous les pays qui étaient déjà membres de l’UE comme la Tchéquie n’étaient pas initialement pressés de rejoindre la zone euro. Ce scepticisme est lié à une analyse objective des aspects positifs et négatifs de cette décision et à des considérations subjectives. »

Le taux de chômage élevé constitue aujourd’hui un important facteur négatif pour l’UE. Il était de 10,5% au cours de l’année qui s »achève en baissant de 0,4% par rapport à 2013. C’est une baisse insignifiante d’autant plus qu’elle se double de l’accroissement du taux de chômage en Belgique, Finlande, France, Italie, au Luxembourg, aux Pays-Bas, en Bulgarie, à Chypre et à Malte.

Vien enfin le facteur négatifs décisif qui est le début de « récession technique » dans l’économie allemande, cette locomotive de l’UE. 4 principaux centres allemands d’études économiques à savoir Ifo, DIW, RWI et IWH, ont revu en octobre 2014 en baisse leurs prévisions en matière de croissance de l’économie nationale. Le fléchissement en question s’étend également à 2015 et le journal Handelsblatt, organe du patronat allemand, indique que le début de « récession technique » était déjà visible dans le deuxième-troisième trimestre 2014.

Cette tendance se répercutera forcément sur toute la zone euro. Selon le rapport des experts de Duetsche Bank, si la récession se poursuit dans la zone euro, le cours de la monnaie européenne pourrait passer sous la barre emblématique de 1 dollar en 2017. Reste à savoir si la monnaie européenne survivra à cette date.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала