Le « casino transatlantique »

© © Collage: La Voix de la RussieLe « casino transatlantique »
Le « casino transatlantique » - Sputnik France
La circulation routière a été paralysée pendant deux jours à la fin de la semaine dernière dans le quartier européen » de Bruxelles.

Des fermiers arrivés dans la capitale belge dont plusieurs en leurs tracteurs, des militants syndicaux et des écologistes non seulement belges ont déclaré devant les sièges des organes directeurs de l’UE tout ce qu’ils pensaient des habitants de ces immeubles somptueux.

Or, il est devenu clair au sommet que tous les leaders de l’Europe unie ne partageaient pas l’optimisme des eurocrates et des poids lourds de l’UE sans parler des simples Européens, notamment des fermiers.

Les opinions de certains d’entre eux sont citées, en particulier, sur le portail Euronews. « Nous nous opposons à la transaction transatlantique. Sinon, l’Amérique nous inondera de son lait et de sa viande. Ils sont sans doute meilleur marché, mais les nôtres sont de pus haute qualité », a dit un fermier. Selon le portail, plus d’un million de citoyens des pays de l’UE ont signé la pétition exhortant à suspendre les pourparlers sur la libéralisation du commerce avec les Etats-Unis. Le journal allemand Süddeutsche Zeitung a publié le commentaire « TTIP», mais pas à tout prix » contenant l’aperçu des opinions des leaders des pays de l’UE concernant le futur Traité.

Les initiateurs du TTIP promettent aux businessmen et aux simples Européens de multiples avantages de la future zone de libre échange, notamment de nouveaux emplois. Cependant, les pronostics divergent. Selon le journal allemand Deutsche Wirtschafts Nachrichten, après la signature du TTIP l’Europe perdra d’ici 2025, à en croire les experts indépendants, près de 600 mille emplois. Les exportations et le PIB diminueront, la rémunération du travail et les impôts seront en baisse. Aux Etats-Unis, par contre, ces indices augmenteront. Quoi qu’il en soit, de l’avis du professeur de l’Ecole supérieure d’économie Ivan Rodionov, le Traité sera signé.

« Je pense que les pourparlers seront poursuivis, dit le professeur. Les participants en quête de compromis finiront pas les trouver. Je suis sûr que la rhétorique concernant la recherche de compromis sera liée pour une large part aux sanctions à l’égard de la Russie. L’Europe assume le plus lourd fardeau des sanctions et essaie de se doter d’avantages pendant les pourparlers. »

Le journal allemand Junge Welt a qualifié le futur TTIP de « casino atlantique » ayant en vue l’éventualité égale de gain et de risque. La roulette politique tourne toujours. D’après les informations, le prochain tour des pourparlers est fixé au mois de février.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала