Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Sanctions antirusses: la levée voulue par l’UE contrarie Washington (expert)

S'abonner
L’Union européenne cherche à rompre avec la politique des sanctions antirusses, mais ceci est contraire aux intérêts des Etats-Unis, a indiqué dans une interview à la chaîne de télévision RT Daniel McAdams, directeur exécutif de l'Institut Ron Paul pour la paix et la prospérité.

L’Union européenne cherche à rompre avec la politique des sanctions antirusses, mais ceci est contraire aux intérêts des Etats-Unis, a indiqué jeudi dans une interview à la chaîne de télévision RT Daniel McAdams, directeur exécutif de l'Institut Ron Paul pour la paix et la prospérité. 

"Les sanctions économiques contre la Russie ont eu un effet boomerang, ce qui fait souffrir les Européens, alors que l'UE subit une puissante pression de Washington", a constaté l'expert.

Et d'ajouter que les Européens, du moins les Français et les Allemands, cherchaient le moyen d'abandonner la politique des sanctions contre la Russie, qui a affecté leur économie beaucoup plus que prévu.

M.McAdams a rappelé que le président français François Hollande avait déclaré auparavant qu'en cas de progrès lors des négociations (sur l'Ukraine, ndlr) au Kazakhstan, les sanctions antirusses seraient immédiatement levées.

© SputnikSanctions adoptées contre la Russie et mesures de rétorsion
Sanctions adoptées contre la Russie et mesures de rétorsion - Sputnik France
Sanctions adoptées contre la Russie et mesures de rétorsion

Selon l'expert, l'UE cherche ainsi à éviter une récession imminente. De leur côté, les Etats-Unis ne sont pas à même de reconnaître l’erreur qu’ils ont commise en soutenant le coup d'Etat en Ukraine et s'emploient à présent à empêcher tout progrès aux négociations de paix.

"Je pense que Washington poursuivra sa pression sur Bruxelles et les gouvernements de certains pays de l'UE pour maintenir une position ferme et précise en faveur des sanctions", a estimé M.McAdams.

Des sanctions ont été adoptées par l'Occident en représailles à la position de Moscou sur la crise en Ukraine. La Russie a pour sa part déclaré qu'elle n'était pas impliquée dans le conflit intérieur ukrainien et qu'elle souhaitait voir ce pays surmonter la crise politique et économique.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала