Attentats à Paris : qui est le suivant ?

© Archive. © Photo: AFP/NTB SCANPIX/HAAKON MOSVOLD LARSENmollah Krekar
mollah Krekar - Sputnik France
Le prédicateur de l’islam radical, surnommé mollah Krekar, sera relâché le 25 janvier de la prison norvégienne. S’étant présenté comme un opposant au régime à Bagdad, Krekar a pu s’installer en 1991 en Norvège et obtenir le statut de réfugié.

Il a plus d’une fois violé le règlement norvégien touchant le statut de réfugié, en quittant Oslo pour l’Irak du Nord. Là il dirigeait une organisation armée clandestine « Ansar al-Islam », qui se fixait pour objectif d’instaurer un pouvoir basé sur la loi musulmane. Petit à petit Krekar commençait à propager ses idées radicales en Norvège, en prêchant franchement l’extrémisme. « Oussama ben Laden est un homme digne », a-t-il affirmé en 2006. Il a ajouté vouloir réorganiser toute l’Europe selon la loi islamique. En 2010 Krekar a donné une conférence de presse scandaleuse, où il a déclaré que s’il était déporté et exécuté en Irak, ses partisans auraient tué Erna Solberg, leader du parti conservateur de Norvège. En 2012 Krekar a été condamné pour menaces et extrémisme. Le 25 janvier il se prépare à retrouver la liberté. Cela aura lieu peu après les événements tragiques à Paris.

La libération du prédicateur de l’islam radical sur fond de renforcement de la menace terroriste complique la situation. D’autant que sur le site des partisans du groupe Etat Islamique « Al Platform Media » le Danemark et la Norvège sont désignés comme de nouvelles possibles cibles des attaques terroristes. L’information faisant état des menaces a été publiée par le journal suédois DN.se (Dagens Nyheter):

Une personne sous le nom d’ Abu Omar al-Muhajar écrit sur le site que son âme ne sera pas en paix tant que le Danemark – mère de tout le mal – ne sera puni.

Un autre usager sous le nom d’ Ayun al-Baghdadi remarque qu’avant on discutait sur le site l’attaque contre la France, et que comme on le voyait cela s’est produit. « A présent je crois en une attaque au Danemark et en Norvège, si l’Allah le veut ».

Les informations sur Internet ne devraient pas être sous-estimées, puisque les menaces à l’adresse de la France ont été exécutées. D’après Andreï Ivanov, qui dirige le Centre de l’analyse stratégique à l’Institut du développement innovant, les événements en France et les informations évoquant les menaces à la Norvège et au Danemark ne sont pas liés entre eux. Voici son commentaire :

Les menaces sur divers sites sont nombreuses et en tant que telles elles font partie de la guerre informationnelle du terrorisme. Si l’on prend au sérieux chaque information de ce genre, on peut dire que les terroristes ont atteint leur but – ils ont réussi à semer le chaos et la panique dans la société. Toutefois, le mise en liberté de l’extrémiste montre que l’Europe ne prend pas totalement conscience de la menace, que représentent les prédicateurs de l’islam radical. L’Europe n’a pas élaboré de mécanisme précis de lutte contre ceux qui portent atteinte au mode de vie européen. Alors que les attaques commises à Paris et les attentats déjoués en Belgique prouvent que le danger pèse déjà sur l’Europe.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала