Lavrov: Moscou plaide pour les négociations directes entre Kiev et les insurgés

© REUTERS / MICHAEL DALDERRussian Foreign Minister Sergei Lavrov addresses during the 51st Munich Security Conference at the 'Bayerischer Hof' hotel in Munich February 7, 2015.
Russian Foreign Minister Sergei Lavrov addresses during the 51st Munich Security Conference at the 'Bayerischer Hof' hotel in Munich February 7, 2015. - Sputnik France
Moscou appelle les autorités de Kiev et les insurgés du Donbass à engager des négociations directes en vue de rétablir un espace économique, social et politique commun dans le cadre de l'intégrité territoriale de l'Ukraine.

Russian Foreign Minister Sergei Lavrov during the 51st Munich Security Conference - Sputnik France
Ukraine: la solution militaire inexistante
Moscou appelle les autorités de Kiev et les rebelles de Donetsk et de Lougansk à entamer des négociations directes, a déclaré samedi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov en visite à Munich où il participe à la 51e conférence internationale sur la sécurité.

"La Russie continuera à œuvrer pour que la paix s'instaure en Ukraine. Nous nous prononçons avec cohérence pour l'arrêt des hostilités, le retrait des armements lourds et le lancement de négociations directes entre Kiev et les représentants de Donetsk et de Lougansk", a affirmé le chef de la diplomatie russe.

Selon lui, ces négociations doivent porter sur le "rétablissement d'un espace économique, social et politique commun dans le cadre de l'intégrité territoriale de l'Ukraine".

Trêve illusoire: situation dans le Donbass - Sputnik France
Trêve illusoire: situation dans le Donbass
La Russie se portera garant de tout accord qui sera conclu entre les autorités de Kiev et les dirigeants des républiques populaires autoproclamées, a fait savoir Sergueï Lavrov, ajoutant que l'Allemagne, la France et d'autres pays fourniraient également leurs garanties.

"Lorsque les principaux acteurs du processus de Minsk — les autorités de Kiev et les représentants des républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk — auront conclu une entente sur l'ensemble des aspects relatifs à l'application de chaque  point de l'accord de Minsk, la Russie acceptera — j'en suis convaincu — de se porter garant de ces ententes, que ce soit au sein de l'OSCE ou au Conseil de sécurité de l'Onu", a souligné le ministre.

"L'Allemagne, la France et d'autres pays seront également prêts à offrir de telles garanties", a conclu M. Lavrov.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала