Sarkozy: "La Crimée a choisi la Russie, on ne peut pas le lui reprocher"

Lors d'une réunion de l’UMP samedi, l'ancien président français Nicolas Sarkozy a estimé qu'on ne pouvait "pas reprocher à la Crimée" d'avoir "choisi la Russie", et a mis en garde contre une nouvelle "guerre froide" avec Moscou.

Lors d'une réunion de l’UMP samedi, l'ancien président français Nicolas Sarkozy a estimé qu'on ne pouvait "pas reprocher à la Crimée" d'avoir "choisi la Russie", et a mis en garde contre une nouvelle "guerre froide" avec Moscou.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала