Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Poutine en Hongrie: le gazoduc Turkish Stream au menu de la visite

© REUTERS / Laszlo Balogh An engineer oversees the gas distribution system in Kiskundorozsma, 170 kilometres south of Budapest, January 15, 2015.
An engineer oversees the gas distribution system in Kiskundorozsma, 170 kilometres south of Budapest, January 15, 2015. - Sputnik France
S'abonner
La coopération russo-hongroise dans le cadre du projet gazier Turkish Stream figurera parmi les thèmes évoqués lors de la prochaine visite de Vladimir Poutine à Budapest.

Строительство газопровода - Sputnik France
Turkish Stream: Moscou et Ankara entament la réalisation du projet
Lors de sa visite en Hongrie, qui débutera mardi, le président russe Vladimir Poutine évoquera avec les autorités hongroises la coopération dans le cadre du projet gazier Turkish Stream, a annoncé lundi aux journalistes le conseiller diplomatique du Kremlin, Iouri Ouchakov.

"Les parties examineront la situation qui a résulté de la position non constructive de la Commission européenne. Cette position nous a poussés à abandonner le projet de gazoduc South Stream pour choisir une autre option", a déclaré M. Ouchakov.

"Cette option fera l'objet d'un échange de vues", a affirmé le conseiller du président russe.

Lire plus: Turkish Stream: le calendrier des travaux prêt d'ici une semaine (Gazprom)

Selon lui, "la Russie fournit près de 80% du pétrole et 70%  du gaz naturel consommés par la Hongrie.

"Ce pays revêt une grande importance pour nous aussi bien en tant que marché d'écoulement de nos hydrocarbures qu'en tant que pays transitaire potentiel. Nous sommes prêts à engager un dialogue et un partenariat mutuellement avantageux dans ce domaine", a indiqué M. Ouchakov.

Président russe Vladimir Poutine - Sputnik France
Vladimir Poutine attendu en Hongrie le 17 février
"Lors de la visite, les problèmes relatifs à cette coopération seront étudiés à la lumière du nouvel itinéraire de transport de notre gaz", a conclu le conseiller diplomatique du Kremlin.

Début décembre, la Russie a déclaré qu'elle renonçait au projet South Stream censé acheminer du gaz russe par le fond de la mer Noire vers la Bulgarie et d'autres pays de l'UE. Le projet a été abandonné, entre autres, en raison de la position hostile de l'UE.

La nouvelle formule proposée par Moscou prévoit la construction, par le fond de la mer Noire, d'un deuxième gazoduc entre la Russie et la Turquie (Turkish Stream) et la mise en place d'un hub gazier à la frontière turco-grecque.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала