Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La motion de censure contre le gouvernement Valls rejetée

© AFP 2021 MARTIN BUREAUFrench Prime Minister Manuel Valls speaks prior to parliamentary vote of confidence over the government's economic reform at the French National Assembly on February 19, 2015 in Paris
French Prime Minister Manuel Valls speaks prior to parliamentary vote of confidence over the government's economic reform at the French National Assembly on February 19, 2015 in Paris - Sputnik France
S'abonner
Le parlement a rejeté la motion de censure contre le gouvernement de Manuel Valls déposée par l'UMP et l'UDI.

Head of UMP parliamentary group at the French national assembly Christian Jacob delivers a speech during the debate held prior to parliamentary vote of confidence over the government's economic reforms, on February 19, 2015 at the French national Assembly in Paris. - Sputnik France
La droite appelle Hollande à dissoudre l'Assemblée nationale
L'Assemblée nationale a rejeté jeudi soir la motion de censure contre le gouvernement de Manuel Valls.

234 des 577 parlementaires ont voté pour la motion, alors que 289 voix étaient requises pour l'adopter.

L'UMP et l'UDI avaient déposé la motion de censure suite au recours mardi du gouvernement à l'article 49 alinéa 3 de la Constitution pour faire passer la loi Macron sans vote des députés. L'article 49-3 prévoit que le projet de loi soit adopté si la motion de censure est rejetée. Si elle est acceptée, le gouvernement devra démissionner.

Adoptée en première lecture par l'Assemblée nationale, la loi Macron sera soumise au Sénat.

French Economy Minister Emmanuel Macron attends the questions to the government session at the National Assembly in Paris February 17, 2015. - Sputnik France
Loi Macron: le gouvernement engage sa responsabilité
Préparée par le ministre de l'Economie Emmanuel Macron, la loi comprend 200 articles et intervient dans de multiples domaines en vue de relancer la croissance économique dans le pays. Elle prévoit entre autres de priver d'une partie de leurs pouvoirs les représentants de professions juridiques (notamment les notaires), de simplifier la réglementation de certaines branches d'affaires et de commerce, ainsi que d'autoriser les magasins à ouvrir le dimanche une fois par mois.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала