Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Londres: un journaliste organise une collecte de fonds pour le Donbass

© Sputnik / Aller dans la banque de photosBritish Journalist Graham Phillips
British Journalist Graham Phillips - Sputnik France
S'abonner
Le journaliste britannique Graham Phillips, qui a travaillé dans l'est de l'Ukraine, compte organiser une vente aux enchères et une campagne de collecte de fonds pour les habitants du Donbass.

Le journaliste britannique Graham Phillips, qui a travaillé dans l'est de l'Ukraine en 2014 et 2015, a annoncé mercredi avoir lancé à Londres une campagne de collecte de fonds pour les habitants de l'est de l'Ukraine.

"J'organise une manifestation à Londres. Elle se tiendra le 30 mars sur Trafalgar Square", a indiqué le journaliste sur Twitter.

Maryana Naumova - Sputnik France
La fille la plus forte du monde appelle Schwarzenegger à réconcilier Moscou et Washington
M.Phillips a l'intention de prononcer un discours et d'organiser une vente aux enchères caritative. Les fonds ainsi collectés seront transférés à l'hôpital de Donetsk et à la ville de Pervomaïsk. Le journaliste a invité ses compatriotes à apporter des vêtements pour les habitants du Donbass.

M.Phillips compte notamment vendre aux enchères sa veste décorée d'un logo de la république autoproclamée de Novorossia, qu'il a portée pour la première fois dans la ville de Debaltsevo après le départ des troupes ukrainiennes. Le journaliste s'est fait prendre en photo avec cette veste dans les rues de Londres. "Les dames de Londres aiment la Novorossia!", a-t-il indiqué sous la photo publiée dans les réseaux sociaux.

Le journaliste de la chaîne de télévision RT Graham Phillips a été arrêté dans le Donbass en mai et en juillet 2014 par les forces pro-Kiev. Il a antérieurement déclaré sur Twitter que sa tête avait été mise à prix pour 10.000 dollars par Kiev. Il s'est vu interdire d'entrée dans le pays pendant trois ans "au nom de la sécurité, de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de l'Ukraine". De retour à Londres, il a été interpellé par les gardes-frontières britanniques et interrogé sur son travail dans le Donbass.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала