Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ukraine: Porochenko envoie des troupes contre le gouverneur de Dniepropetrovsk

© AFP 2021 Sergey BobokServicemen of police units and the National Guard of Ukraine stay on the line by their armored cars during the parade prior to the first patrolling in the strengthened mode in northeastern Ukrainian city of Kharkiv on January 22, 2015.
Servicemen of police units and the National Guard of Ukraine stay on the line by their armored cars during the parade prior to the first patrolling in the strengthened mode in northeastern Ukrainian city of Kharkiv on January 22, 2015. - Sputnik France
S'abonner
Le président ukrainien Piotr Porochenko a dépêché deux bataillons de la Garde nationale pour maintenir l'ordre public à Dniepropetrovsk, fief du milliardaire Igor Kolomoïski.

Deux bataillons de la Garde nationale ont été envoyés à Dniepropetrovsk sur ordre du président ukrainien Piotr Porochenko pour maintenir l'ordre public dans cette ville gouvernée par le milliardaire Igor Kolomoïski, a annoncé lundi la Garde nationale sur son compte Twitter.

"Sur ordre du président d'Ukraine, deux bataillons de la Garde nationale ont été dépêchés à Dniepropetrovsk pour maintenir l'ordre public", lit-on dans le message.

Les relations entre MM. Porochenko et Kolomoïski se sont dégradées suite à la décision du conseil de surveillance de la société Ukrtransnafta (propriétaire d'oléoducs ukrainiens) de démettre un protégé de Kolomoïski, Alexandre Lazorko, de ses fonctions de président du conseil d'administration de la société. Le milliardaire, accompagné d'hommes armés, a immédiatement accouru au siège de la société et a qualifié la démission de son protégé de "prise de contrôle illégale de l'entreprise".

Après être sorti dans la rue où il était attendu par des journalistes venus couvrir l'événement, M. Kolomoïski a lancé des injures à l'adresse d'un d'entre eux.

La Rada suprême a réclamé vendredi la démission du gouverneur de Dniepropetrovsk pour outrage à un journaliste, mais le président Porochenko s'est borné à lui donner un blâme.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала