Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

PCF: la démocratie en Ukraine remise en question

© Sputnik . Alexei Furman / Aller dans la banque de photosШествие коммунистов в Киеве
Шествие коммунистов в Киеве - Sputnik France
S'abonner
Les récentes décisions du parlement ukrainien ne font qu'aggraver la crise dans ce pays, selon les communistes français.

La loi interdisant toute "propagande des régimes totalitaires communiste et nazi", votée récemment par le parlement ukrainien, ne fait qu'aggraver la crise profonde politique, économique et sociale en Ukraine, indique un communiqué du Parti communiste français. 

Шествие коммунистов в Киеве - Sputnik France
Ukraine: la "décommunisation" passe à la vitesse supérieure
Selon le PCF, "mettre sur le même pied l’idéologie de la barbarie nazie et le communisme manifeste la volonté de privilégier le négationnisme des crimes des Bandéristes, alliés des SS face aux résistants ukrainiens et à la libération du pays par les soldats de l’Armée soviétique. Preuve en est que le parlement de Kiev vient de décider également de commémorer officiellement les combattants de "l’armée insurrectionnelle ukrainienne" qui collabora avec les nazis durant la Seconde guerre mondiale".

Pour le Parti communiste français, "c’est avant tout, en attisant l’ultra-nationalisme et les remugles de l’antisémitisme, une volonté de pousser les mouvements les plus extrémistes de Kiev (les partis Svoboda et Pravyi Sektor, ouvertement fascisants et membres du gouvernement) dans l’affrontement avec la Russie".

Juan de Dios Villanueva, secretario de relaciones internacionales del Partido Comunista de España (PCE) - Sputnik France
Politique espagnol: Kiev fait l'amalgame entre nazisme et communisme
"Le but n’est-il pas ainsi de solder les comptes de la Seconde guerre mondiale pour donner des gages aux partisans de l’adhésion de l’Ukraine à l’Otan et de la mise en coupe réglée des lois du FMI", s'interroge le PCF.

"Avec cette décision inique, il s’agit avant tout d'interdire de fait le Parti communiste d’Ukraine quand, dans le même temps, d’autres responsables et élus de l’opposition démocratique sont eux aussi menacés", s'indigne le PCF.

"Sous prétexte de condamner "les régimes totalitaires", c’est en réalité la démocratie et le pluralisme que Petro Porochenko remet en question", souligne le PCF.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала