FT: la Grèce sur le point de s’annoncer en défaut de paiement

© REUTERS / Alkis KonstantinidisPeople holding umbrellas make their way next to fluttering Greek national flags on the main Constitution (Syntagma) square during heavy rainfall in Athens
People holding umbrellas make their way next to fluttering Greek national flags on the main Constitution (Syntagma) square during heavy rainfall in Athens - Sputnik France
« Nous sommes au bout du chemin. Si les Européens ne donnent pas d’argent pour le sauvetage, il n’y a pas d’autre alternative », a indiqué un fonctionnaire du gouvernement non nommé cité par le Financial Times.

La Grèce est prête à s’annoncer en défaut de paiement si elle échoue à conclure un accord avec les créanciers internationaux avant la fin du mois d’avril, écrit le Financial Times citant des sources proches du gouvernement grec.

Греческий евро - Sputnik France
L'UE prépare un plan secret pour exclure la Grèce de la zone euro
Selon le quotidien britannique, le gouvernement, qui doit verser les salaires du secteur public et les retraites, renoncera à réaliser en mai et en juin des remboursements au FMI d’un montant de 2,5 milliards d’euros si un accord n’est pas conclu.

Le gouvernement grec recherche actuellement 2,4 milliards d’euros afin de verser en avril les salaires du secteur public et les retraites. Selon le calendrier de remboursement de la dette, Athènes doit d'autre part verser au FMI 203 millions d’euros d’ici 1er mai, 770 millions avant le 12 mai et 1,6 milliard d’euros d’ici juin.

« Nous sommes au bout du chemin. Si les Européens ne donnent pas d’argent pour le sauvetage, il n’y a pas d’autre alternative », a indiqué un fonctionnaire du gouvernement non nommé cité par le journal.

Protesters gather in front of the parliament during an anti-austerity and pro-government demonstration in Athens February 15, 2015 - Sputnik France
A court d'argent, la Grèce admet un retour à la drachme
Le Financial Times note que la mise en garde contre un défaut de paiement pourrait être une démarche tactique du gouvernement grec, qui s’efforce de trouver un accord avec les  créanciers internationaux sur fond d’épuisement des réserves du pays.

Selon le quotidien, le défaut de paiement d’Athènes provoquerait l’arrêt de l’aide d’urgence de la Banque centrale européenne, la fermeture de banques grecques, et une aggravation de l’instabilité économique.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала