Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Freitag: ne pas se rendre le 9 mai à Moscou, décision diplomatique "fatale"

© Sputnik . Alexander Vilf / Aller dans la banque de photosВоенный парад, посвященный 69-й годовщине Победы в Великой Отечественной войне
Военный парад, посвященный 69-й годовщине Победы в Великой Отечественной войне - Sputnik France
S'abonner
La chancelière allemande ne se rendra à Moscou que le 10 mai pour déposer des gerbes au Tombeau du Soldat inconnu, ce qui est trop peu de choses, vu les sacrifices essuyés par les Soviétiques, suite à l'invasion allemande.

La décision de la plupart des dirigeants des pays de l'Union européenne de ne pas se rendre à Moscou pour célébrer le 70e anniversaire de la Victoire dans la Grande Guerre patriotique témoigne d'une "diplomatie fatale", écrit Lutz Herden dans le magazine allemand Der Freitag.

"L'Europe est actuellement déchirée entre la Russie et l'UE, mais quant à la Journée de la Victoire, les parties en conflit doivent parvenir à un consensus minimum", estime l'auteur, rappelant que les dirigeants des Etats-Unis, de la France, de la Grande-Bretagne, de l'Italie et de l'Allemagne avaient refusé d'assister à la Parade de la Victoire à Moscou.

Et d'ajouter que la chancelière allemande Angela Merkel avait promis de se rendre à Moscou le 10 mai pour déposer des gerbes au Tombeau du Soldat inconnu.

"Mais compte tenu de la mort de dizaines de millions de Soviétiques suite à l'invasion allemande, c'est évidemment trop peu de choses", a souligné M.Herden.

Défilé de la Victoire sur la place Rouge à Moscou - Sputnik France
Parade du 9 mai à Moscou: l'ambassadeur de l'UE assistera s'il est invité
Selon ce dernier, le 9 mai a toujours été pour la Russie quelque chose de beaucoup plus qu'un défilé militaire.

"Ce jour-là sera celui de rencontres d'anciens combattants et de vétérans qui deviennent malheureusement de moins en moins nombreux. Est-ce que Mme Merkel ne doit pas en premier lieu se rencontrer avec eux?", se demande le journaliste.

Il conclut que la "diplomatie fatale" de Mme Merkel, consistant à doser ses visites des commémorations en Russie, est injuste par rapport aux sacrifices essuyés par les peuples de l'Union Soviétique entre 1941 et 1945.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала