La Marine finlandaise prend en chasse un objet sous-marin non identifié

© AFP 2022 Heikki SaukkomaaCarl Haglund, Finnish Defence Minister
Carl Haglund, Finnish Defence Minister - Sputnik France
Les marins finlandais ont tiré des bombes sous-marines d'avertissement sur un éventuel objet suspect dans les eaux territoriales de leur pays, obsédé par une "menace russe".

La Défense finlandaise a annoncé mardi, dans un communiqué, avoir tiré un coup de semonce en mer Baltique afin de chasser un éventuel sous-marin qui se serait trouvé aux confins des eaux territoriales de la Finlande et au large de sa capitale Helsinki.

Russian-Lithuanian Border - Sputnik France
Russie: les nations nordiques entre hypocrisie et paranoïa
"Une activité sous-marine suspecte a été soupçonnée dans cette région. Il s'agit évidemment d'une intrusion dans nos eaux territoriales, ce qui est toujours sérieux", a déclaré au quotidien Hufvudstadsbladet le ministre finlandais de la Défense, Carl Haglund, sans préciser pour autant si la Russie était en rapport quelconque avec cet incident.

Selon la Marine finlandaise, une cible sous-marine a été découverte lundi 27 avril vers midi et ensuite le 28 avril au matin. Un coup de semonce a été tiré au moyen de bombes sous-marines d'avertissement. Il s'agit de bombes qui émettent un bruit sourd mais ne causent pas de dommages directs. 

Quoi qu'il en soit, la Finlande n'a pas donné de précisions sur le type de sous-marin dont il pourrait s'agir.

The Swedish minesweeper HM left, S Kullen,and a guard boat in Namdo Bay, Sweden,Tuesday, Oct. 21, 2014 on their fifth day of searching for a suspected foreign vessel in the Stockholm archipelago - Sputnik France
Suède: le "sous-marin russe" était en fait un navire technique suédois
Les observateurs locaux font remarquer que cet incident intervient dans un contexte d'"activité militaire russe accrue" en mer Baltique, qui a poussé la Finlande à annoncer l'intensification de la coopération avec les autres pays nordiques, et en particulier son voisin suédois.

En octobre, la Suède avait recherché en vain pendant une semaine un sous-marin "étranger" observé à plusieurs reprises dans ses eaux territoriales près de Stockholm. Bien que tous les regards se soient tournés vers la Russie, Moscou avait formellement nié à l'époque que ce sous-marin puisse être l'un des siens.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала