Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La guerre du Vietnam n'est pas terminée

© Sputnik . Vladimir Fedorenko / Aller dans la banque de photosПамятник американским солдатам - участникам войны во Вьетнаме
Памятник американским солдатам - участникам войны во Вьетнаме - Sputnik France
S'abonner
Un documentaire glorifiant l'exploit de "nobles officiers américains" au Vietnam et ne disant rien sur les pertes civiles et le préjudice causé à ce pays a été primé aux Etats-Unis.

Drapeau vietnamien - Sputnik France
Le matériel de guerre russe et américain est à nouveau au Vietnam
Le documentaire de la réalisatrice américaine Rory Kennedy, "Les derniers jours au Vietnam", récompensé aux Emmy Awards et finaliste à l'Oscar, est sorti aux Etats-Unis alors que le Vietnam célèbre le 40e anniversaire de la libération du Sud et de la Réunification nationale.

Le film raconte l'histoire d'officiers américains qui ont décidé fin avril 1975 d'évacuer leurs amis et alliés sud-vietnamiens incapables de résister à l'assaut des communistes nord-vietnamiens présentés comme "des assassins sanguinaires et impitoyables" par la propagande américaine et sud-vietnamienne de l'époque.

Le film est devenu la cible de critiques de Vietnamiens qui accusent ses auteurs de "déformer les événements historiques". 

Великая отечественная война - Sputnik France
Ces soldats vietnamiens qui ont donné leurs vies pour Moscou
Les auteurs du film omettent notamment de préciser pourquoi les Américains ont dû quitter le Vietnam et quelles étaient les conséquences de la guerre – 4 millions de morts dont 2 millions de civils, plusieurs millions de blessés et 11 millions de sans-abri. On n'y trouve pas d'images représentant les champs de mines, les forêts, les champs et les rivières du Vietnam du Sud contaminés par la dioxine.

"640.000 hectares de terrains sont toujours contaminés par la dioxine au Vietnam, 600.000 tonnes de bombes et de mines gisent toujours sur nos champs et dans nos forêts. Quarante ans se sont écoulés, mais des enfants souffrant de malformations dues à la dioxine naissent toujours au Vietnam. Et les mines posées par les Américains font toujours des victimes", a déclaré à Sputnik l'historien Vu Wuang Khien, vétéran de la guerre de Résistance contre les Américains.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала