La Pologne organise ses propres célébrations de la Victoire le 8 mai

© Flickr / lostajyВид на Гданьск
Вид на Гданьск - Sputnik France
Contestant le rôle de l’URSS dans la libération de la Pologne de l’occupation nazie, Varsovie prend ses distances par rapport à Moscou et refuse officiellement de célébrer la Victoire le 9 mai.

La Pologne accueille les 7 et 8 mai plusieurs chefs d'Etat, le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon et le président du Conseil européen Donald Tusk à l'occasion des commémorations du 70ème anniversaire de la fin de la Seconde guerre mondiale, organisées à Gdansk.

Заключенные за колючей проволокой в концентрационном лагере Освенцим - Sputnik France
"Pologne nazie": scandale autour d’un jeu de société
Les présidents de la Slovaquie, de la République tchèque, de la Lituanie, de la Lettonie, de l'Estonie, de la Hongrie, de la Roumanie, de la Bulgarie, de la Croatie, de la Slovénie et de l'Ukraine, ainsi que MM.Ban et Tusk sont invités à participer à une cérémonie qui se déroule à Westerplatte où avaient été tirés les premiers coups de canons de la Seconde Guerre mondiale.

C'est en effet sur la péninsule de Westerplatte, à Dantzig (actuelle Gdansk) en Pologne, qu'avait eu lieu le premier affrontement de cette guerre.

Le parlement polonais vient d'adopter un projet de loi selon lequel la fête de la Victoire et de la liberté du 9 mai sera remplacée par la fête nationale de la Victoire, célébrée, elle, le 8 mai. Selon les députés, "il n’y a plus aucune raison d’accepter les coutumes soviétiques de célébration de cette fête". 

Poland's President Bronislaw Komorowski delivers a speech at a tent erected in front of the entrance of the former Nazi concentration camp Auschwitz-Birkenau during the main ceremony to mark the 70th anniversary of the liberation of the death camp on January 27, 2015 in Oswiecim, Poland. - Sputnik France
Pologne-Ukraine: la glorification de l'UPA rend impossible le dialogue
"Je veux éviter la discussion — qui a gagné, qui a vaincu Hitler. Que peut-elle nous donner? Nous devons réfléchir à la signification de la fin de la guerre pour la Pologne et l'ensemble de l'Europe", a expliqué le président polonais Bronislaw Komorowski sur la chaîne de télévision TVN24.

Le chef de l'administration du président russe Sergueï Ivanov a indiqué auparavant que cette initiative polonaise s'inscrivait dans toute une série de tentatives de remanier, voire de corriger l'histoire.

Depuis la fin de la guerre, la Pologne célèbre le Jour de la Victoire le 9 mai. Depuis 1989, la fête a été transférée au 8 mai, sans pour autant qu’une loi ait été nécessaire. Avec l'approbation dudit projet, la Pologne célébrera officiellement dès cette année la fin de la Seconde guerre mondiale le 8 mai.

La Pologne a récemment pris ses distances par rapport à la Russie, en autorisant notamment le déploiement du bouclier antimissile de l’Otan sur son territoire, qui, selon Moscou, représente une menace pour la sécurité nationale russe.

Le rôle de l’URSS dans la libération de la Pologne de l’occupation nazie est également contesté par les dirigeants polonais. Le ministre polonais des Affaires Etrangères Grzegorz Schetyna a affirmé récemment que c’étaient les troupes ukrainiennes qui avaient été les premières à libérer Auschwitz, alors qu’en fait, c’était l’armée soviétique composée de Russes, d’Ukrainiens, de Biélorusses et d’autres peuples soviétiques.

Près de 500.000 soldats et officiers soviétiques ont péri dans la campagne de libération de la Pologne du joug nazi.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала