Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

The Guardian: l'UE pourrait lancer une opération terrestre en Libye

© AP Photo / Alessandro Di MeoItalian Financial Police rescue unit approaches an inflatable dinghy crowded with migrants off the Libyan coast, in the Mediterranean Sea, Wednesday, April 22, 2015
Italian Financial Police rescue unit approaches an inflatable dinghy crowded with migrants off the Libyan coast, in the Mediterranean Sea, Wednesday, April 22, 2015 - Sputnik France
S'abonner
L'Union européenne pourrait lancer en Libye une opération terrestre visant à détruire les "infrastructures du trafic d'êtres humains", rapporte le journal britannique The Guardian, citant un document conçu au sein de l'UE.

L'Union européenne a conçu un plan prévoyant une opération militaire au sol censée mettre un terme aux flux de migrants libyens, indique un document dont The Guardian a obtenu copie.

"Cette opération demanderait un large éventail de forces aériennes, navales et terrestres. Ces forces pourraient comprendre des capacités de renseignement, de  surveillance et de reconnaissance, des troupes de débarquement, des patrouilles aériennes et navales, des moyens amphibies, des unités de frappe aériennes, terrestres et navales, dont des forces spéciales", lit-on dans le document de 19 pages qui sera soumis en juin aux chefs de gouvernement des pays de l'UE. Selon le quotidien britannique, l'opération doit avoir pour but de "détruire complètement les infrastructures du trafic d'êtres humains".

L'UE a auparavant déclaré qu'elle ne projetait aucune opération militaire en Libye.

En attendant, la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini et le président français François Hollande tentent d'obtenir auprès de l'Onu le droit de détruire les bateaux utilisés pour transporter les migrants clandestins vers l'Europe. 

Réunis le 23 avril à Bruxelles, les dirigeants des pays membres de l'UE ont décidé de relever les empreintes digitales de tous les migrants et de créer des centres d'accueil spéciaux pour les réfugiés fuyant les zones de conflit. Les leaders européens ont également convenu d'augmenter le financement de l'opération Triton visant à protéger les frontières maritimes de l'UE contre les flux migratoires. Cette opération coûtera désormais environ 120 millions d'euros par an.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала