WP: avec le recul, Jeb Bush n'aurait pas envahi l'Irak en 2003

Le probable candidat à l'investiture républicaine pour la présidentielle de 2016 aux Etats-Unis, Jeb Bush, dit qu'il ne se serait pas engagé en Irak en 2003, en prenant ainsi ses distances avec son frère George W. Bush, président américain de l'époque.

L'ex-gouverneur de Floride et probable candidat à l'investiture républicaine pour la présidentielle américaine de 2016, Jeb Bush, a déclaré qu'il ne se serait pas engagé en Irak en 2003, rapporte The Washington Post (WP). 

"Connaissant la situation actuelle, je ne me serais pas engagé, je ne serais pas allé en Irak", a affirmé M.Bush, intervenant dans la ville de Tempe devant plusieurs dizaines de capitaines du business américain.

Un soldat américain en Irak (Archives) - Sputnik France
L’agression en Irak : le mensonge prescrit
Selon le journal, pendant quelques jours, Jeb Bush a évité d'exposer explicitement sa position sur l'Irak.

"Il est très difficile pour moi de dire que des vies ont été perdues pour rien, a-t-il expliqué. Car en réalité, la mort des soldats n'a pas été vaine".

Mais finalement, l'éventuel candidat républicain à la magistrature suprême des Etats-Unis s'est distancié des positions de son frère George W.Bush, président américain de l'époque, qui a ordonné l'invasion de l'Irak.

Par ailleurs, Jeb Bush a dit ne pas avoir parlé ces derniers jours de l'Irak avec son frère.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала