Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Historien britannique: le temps de dire non à la russophobie

© Sputnik . Vadim Alekseev / Aller dans la banque de photosСветофоры в Москве
Светофоры в Москве - Sputnik France
S'abonner
Les tendances russophobes caractérisent depuis longtemps les Européens, mais cette vision simpliste des choses ne mène nulle part, affirme l'historien Orlando Figes. Il est persuadé que l'unique issue à la crise dans les relations entre la Russie et l'Occident consiste à renoncer aux stéréotypes et à reprendre le dialogue.

L'Europe n'a qu'une seule voie à suivre dans ses relations avec la Russie: rétablir le dialogue avec cette dernière, estime l'historien britannique Orlando Figes dans une interview au quotidien allemand Tageszeitung.

Media - Sputnik France
La russophobie, symptôme d’un journalisme en crise
"Si l'on admet que la Russie ne réagit qu'à la force, la situation finira par  se détériorer davantage", affirme M. Figes.

Selon lui, "la seule voie à suivre est d'essayer d'établir une nouvelle forme de dialogue, sans toutefois renoncer aux principes".

D'après M. Figes, la russophobie est apparue bien avant la Guerre froide et elle constitue une partie intégrante de l'opinion que les Européens se font d'eux-mêmes.

"Les Russes sont des Asiatiques, des Huns, des démons, mais nous [les Européens] ne le sommes pas du tout. Les Ukrainiens sont sympathiques, tandis que les Russes sont mauvais. Au 19e siècle, les Polonais étaient gentils et les Russes, méchants. Il s'agit là d'une thèse simpliste, qui ne mène nulle part et ne profite à personne", estime l'expert.

Oleg Nazarov, membre du Club Zinoviev - Sputnik France
"Guerre froide" et russophobie: deux tendances immuables
La diabolisation de la Russie et la tendance à raviver les stéréotypes de la Guerre froide ne contribuent pas à renouer le dialogue.

"Nous ne nous aidons pas en laissant la russophobie imprégner notre vision de la Russie et les attentes que nous avons de ce pays", conclut Orlando Figes.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала