Ex-agent de la CIA: les USA raisonnent encore en termes hégémoniques

© Flickr / Phil RoederThe arrest of Lenhart is the latest security concern at the White House after a series of incidents in recent months.
The arrest of Lenhart is the latest security concern at the White House after a series of incidents in recent months. - Sputnik France
Washington se fait une idée erronée de la façon dont il faut mener les négociations internationales. Alors que de nombreux pays sont prêts à discuter et à faire des concessions, les Etats-Unis ne songent qu'à leur propre suprématie, estime un ex-agent de la CIA.

Les Etats-Unis sont tellement convaincus de leur suprématie qu'ils n'ont pas la moindre idée de la façon dont il faut négocier et coopérer avec les autres pays sur la scène internationale, écrit le vétéran de la CIA et rédacteur du National Interest Paul Pillar dans les colonnes de ce bimensuel américain.

Washington - Sputnik France
Journaliste: les USA dilapident leur suprématie dans le monde
Les Etats-Unis considèrent les négociations comme une "rencontre entre diplomates lors de laquelle les Américains formulent leurs exigences, souvent en terme de +lignes rouges+, tandis que l'autre partie est tenue de les accepter". Cela dit, la "tâche des diplomates ne consiste qu'à travailler sur les détails". Si l'autre partie décline le scénario proposé par les Etats-Unis, ces derniers font pression sur leur partenaire pour l'amener à accepter la proposition américaine, lit-on dans l'article.

"Ceci diffère substantiellement de ce que le monde entier entend par négociations", affirme Paul Pillar, rappelant que les négociations sont un processus dans lequel "chaque partie formule ses positions sans s'attendre à ce qu'elles soient intégralement acceptées par l'autre partie". D'où la nécessité de faire des concessions pour parvenir à un compromis, estime le journaliste.

Chinese dredging vessels are purportedly seen in the waters around Mischief Reef in the disputed Spratly Islands in this still image from video taken by a P-8A Poseidon - Sputnik France
Chine-USA: la tension est à son comble
Or, les Etats-Unis ne font preuve d'aucune souplesse en politique internationale et n'offrent aucun choix à leurs partenaires. La seule chose qui intéresse Washington est de savoir "quels types de pression ou de coercition il doit exercer pour soumettre l'autre partie à sa volonté". Les compromis sont perçus par les responsables américains comme des "sources de honte" ou des "signes de faiblesse". Et ce au moment où d'autres pays se montrent capables de rivaliser avec les Etats-Unis à la table de négociation et leur rappellent que Washington "n'a pas le droit exclusif de tracer des lignes rouges", souligne l'expert.

Les Etats-Unis ne comprennent pas qu'on peut profiter des négociations pour réunir des informations sur les préférences, les peurs, les objectifs et le mode de pensée de l'autre partie. Si Washington continue à ignorer ces choses importantes, il manquera toujours la chance de faire valoir ses intérêts sur la scène internationale, affirme Paul Pillar.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала