Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

WikiLeaks: quand la NSA espionnait Merkel sur la dette grecque

© Flickr / Wikileaks Mobile InformatioManning revealed her gender identity as a transgender female after being convicted and sentenced to 35 years in the military prison in July 2013 for leaking reams of war logs, diplomatic cables and battlefield video to the anti-secrecy website WikiLeaks in 2010.
Manning revealed her gender identity as a transgender female after being convicted and sentenced to 35 years in the military prison in July 2013 for leaking reams of war logs, diplomatic cables and battlefield video to the anti-secrecy website WikiLeaks in 2010. - Sputnik France
S'abonner
Des documents datant de 2011 révélés par WikiLeaks dévoilent les hésitations d'Angela Merkel sur le règlement de la crise grecque.

Selon de nouveaux documents publiés par le projet WikiLeaks, les services secrets US et britanniques ont mis sur écoute la chancelière allemande Angela Merkel et d'autres hauts responsables européens pendant les discussions au sujet de la crise financière grecque.

la NSA - Sputnik France
Wikileaks: la NSA a pratiqué l'espionnage industriel en France
D'après les câbles dévoilés par WikiLeaks, des dizaines d'officiels allemands ont été qualifiés de "cibles à haute priorité". Les documents témoignent également de l'ampleur de l'interaction entre la NSA et le Quartier général des communications du gouvernement britannique (GCHQ) dans l'espionnage des pays alliés.

On cite notamment des communications interceptées entre la chancelière fédérale Angela Merkel et son assistant personnel, qui révèlent les hésitations de la chef d'Etat allemande concernant les moyens de régler la crise financière en Grèce.

German Chancellor Angela Merkel - Sputnik France
Accord sur l'espionnage avec les USA: Merkel a menti
"La chancelière allemande a avoué n’avoir aucune idée quant à la meilleure option face à la situation en Grèce, choisissant entre un nouvel abattement de la dette (haircut) ou une union de transfert", indique un des documents publiés par WikiLeaks.

"La crainte de Merkel est qu’Athènes ne parvienne pas à résoudre ses problèmes, même avec un nouvel abattement de sa dette, car la Grèce ne serait pas en mesure d’en solder le reliquat", poursuit le câble.

Au bout du compte, Mme Merkel a fini par prôner la mise en place d’une taxe sur les transactions financières (FTT). Selon elle, une telle mesure contribuerait à stabiliser le système bancaire grec.

"A cet égard, les Allemands pensent qu'il serait possible de faire pression sur les gouvernements américains et britanniques afin d’obtenir la mise en place d'une telle taxe", conclut le document.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала