Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Visite historique du chef du parti communiste vietnamien aux Etats-Unis

© Sputnik . Alexey Drujinin  / Aller dans la banque de photosle secrétaire général du Parti communiste vietnamien, Nguyen Phu Trong
le secrétaire général du Parti communiste vietnamien, Nguyen Phu Trong - Sputnik France
S'abonner
Le secrétaire général du Parti communiste vietnamien, Nguyen Phu Trong, se rend aux Etats-Unis du 6 au 10 juillet, visite officielle que Washington espère décisive pour renforcer ses alliances en Asie face à la Chine.

Anciens ennemis, les Etats-Unis et le Vietnam marquent cette année le 20e anniversaire de la normalisation de leurs relations, un processus qui s'est fortement accéléré dans le cadre de la multiplication des querelles territoriales entre Hanoï et Pékin qui ont amené au refroidissement des liens entre les deux puissances communistes asiatiques.

Secrétaire américain à la Défense Ashton Carter - Sputnik France
Mer de Chine méridionale: Hanoï refuse de stopper ses travaux de fortification
Nguyen Phu Trong, chef du Parti communiste et président de l'assemblée nationale, sera reçu mardi à la Maison blanche par Barack Obama, une entorse au protocole puisque ces entretiens ne sont réservés qu'aux membres du gouvernement, ce qui souligne une grande importance accordée par le président américain à cette visite.

"C'est le numéro un (du parti, ndlr), c'est un événement assez important (…). Il y a un large accord pour traiter cette visite comme celle du dirigeant d'un pays," a rapporté un haut responsable du département d'Etat.

Les Etats-Unis espèrent que la visite du secrétaire général du Parti communiste vietnamien contribuera à accroître la confiance de Hanoï envers Washington qui dénonce régulièrement l'attitude de Pékin en mer de Chine méridionale.

Depuis de nombreuses années, les Etats-Unis tentent de jouer un rôle d'arbitre dans le conflit portant sur les archipels coralliens des Spratleys et des Paracels. A cet effet, Washington agit via l'Association des nations du sud-est asiatique (ASEAN) et élargit sa coopération technico-militaire avec le Vietnam et les Philippines en vue de contenir la Chine, principal prétendant aux îles disputées.

En outre, Hanoï participe aux négociations visant à créer un "partenariat transpacifique" (TPP) entre douze pays. Le projet vise également à contrer la montée en puissance de la Chine et de la Russie dans la région.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала