Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Grèce: les banques toujours fermées

© Sputnik . Stefanos RapanisPeople line up to withdraw cash from an automated teller machine (ATM) outside a National Bank branch in Iraklio on the island of Crete, Greece
People line up to withdraw cash from an automated teller machine (ATM) outside a National Bank branch in Iraklio on the island of Crete, Greece - Sputnik France
S'abonner
Bien que la Grèce soit arrivée à un accord avec les créanciers, les banques du pays restent toujours fermées lundi en attendant la décision du ministère grec des Finances qui avait prolongé l’interdiction d’ouverture bancaire jusqu'à vendredi dernier.

"La décision du ministère des Finances n'est pas encore arrivée car elle dépend de la BCE qui doit fournir l'aide d'urgence. La BCE, pour sa part, attend la décision des dirigeants de la zone euro qui ce matin ont abouti à un accord avec la Grèce sur les réformes structurelles. C'est pour cette raison que nos banques restent fermées", a expliqué un représentant d'un établissement de crédit d'Etat, National Bank.

Selon lui, "les guichets automatiques bancaires sont remplis d'argent liquide, mais les retraites sont toujours limitées à 60 euros par jour et par personne. Les retraités qui n'ont pas de cartes bancaires peuvent recevoir 120 euros à la caisse deux fois par mois".

Les drapeaux de la Grèce et de l'UE - Sputnik France
Grèce: accord à l’unanimité au sein de la zone euro
Le représentant de la National Bank a mis en garde qu'après la réouverture éventuelle des banques, les retraits puissent être toujours limités. En ce qui concerne les opérations bancaires, elles seront débloquées et l'envoi des fonds sera possible à l'intérieur du pays. "C'est notamment à cause de l'impossibilité d'effectuer les payements que l'activité économique s'est arrêtée dans le pays", a-t-il expliqué.

Actuellement, les Grecs font toujours la queue devant les distributeurs bancaires pour retirer 50 à 60 euros (quand il n'y a pas de coupures de 10 ou 20 euros, ils ne peuvent retirer que 50 euros).

Les files d'attente sont néanmoins le seul signe de la crise: dans les cafés il y a du monde, il n'y a pas de problèmes de pénurie d'essence, les supermarchés sont pleins de produits alimentaires, mais les Grecs achètent nettement moins ces derniers temps.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала