Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Tirs du lanceur russe Proton

S'abonner
Il y a 50 ans, le 16 juillet 1965, l'URSS effectuait le premier tir de la fusée-porteuse à deux étages UR-500 transportant la station spatiale Proton-1. Le lanceur a plus tard aussi été baptisé Proton.

Il y a 50 ans, le 16 juillet 1965, l'URSS effectuait le premier tir de la fusée-porteuse à deux étages UR-500 transportant la station spatiale Proton-1. Le lanceur a plus tard aussi été baptisé Proton.

© Sputnik . Oleg Urusov / Aller dans la banque de photosLa Russie utilise actuellement les lanceurs modernisés Proton-M dans le cadre de son programme spatial et de projets commerciaux.
Sur la photo: tir d'un lanceur Proton-M avec le satellite Intelsat-22
Tirs du lanceur russe Proton - Sputnik France
1/12
La Russie utilise actuellement les lanceurs modernisés Proton-M dans le cadre de son programme spatial et de projets commerciaux.
Sur la photo: tir d'un lanceur Proton-M avec le satellite Intelsat-22
© Sputnik . Chernov / Aller dans la banque de photosLa station Proton-1 pesait 12,2 tonnes dont 3,5 tonnes d'équipements scientifiques. Le vaisseau spatial soviétique Proton-4 (photo), qui a été lancé en novembre 1968, pesait près de 17 tonnes dont 12,5 tonnes d'équipements scientifiques.
Tirs du lanceur russe Proton - Sputnik France
2/12
La station Proton-1 pesait 12,2 tonnes dont 3,5 tonnes d'équipements scientifiques. Le vaisseau spatial soviétique Proton-4 (photo), qui a été lancé en novembre 1968, pesait près de 17 tonnes dont 12,5 tonnes d'équipements scientifiques.
© Sputnik . Sergei Kazak / Aller dans la banque de photosInitialement destiné à devenir une fusée balistique à double usage, Proton a finalement été conçu comme un lanceur purement civil.
Tirs du lanceur russe Proton - Sputnik France
3/12
Initialement destiné à devenir une fusée balistique à double usage, Proton a finalement été conçu comme un lanceur purement civil.
© Sputnik / Aller dans la banque de photosLes lanceurs Proton ont mis en orbite les satellites Kosmos, Ekran (photo), Radouga, Gorizont, des sondes destinées à l'étude de la Lune, de Mars, de Vénus et de la comète de Halley, les stations orbitales Saliout et Mir et leurs modules lourds Kvant, Kristall, Spektr, Priroda, ainsi que les modules russes Zaria et Zvezda de la Station spatiale internationale (ISS).
Tirs du lanceur russe Proton - Sputnik France
4/12
Les lanceurs Proton ont mis en orbite les satellites Kosmos, Ekran (photo), Radouga, Gorizont, des sondes destinées à l'étude de la Lune, de Mars, de Vénus et de la comète de Halley, les stations orbitales Saliout et Mir et leurs modules lourds Kvant, Kristall, Spektr, Priroda, ainsi que les modules russes Zaria et Zvezda de la Station spatiale internationale (ISS).
© Sputnik . Sergei Kazak / Aller dans la banque de photosProton était le premier lanceur lourd conçu et produit en URSS dont certains éléments n'ont toujours pas de concurrents à l'étranger.
Sur la photo: préparation du lancement d'une fusée Proton dotée du bloc d'accélération Breeze-M
Tirs du lanceur russe Proton - Sputnik France
5/12
Proton était le premier lanceur lourd conçu et produit en URSS dont certains éléments n'ont toujours pas de concurrents à l'étranger.
Sur la photo: préparation du lancement d'une fusée Proton dotée du bloc d'accélération Breeze-M
© Sputnik . Sergei Kazak / Aller dans la banque de photosLe lanceur Proton-M chargé de placer en orbite le satellite américain AMC-23.
Tirs du lanceur russe Proton - Sputnik France
6/12
Le lanceur Proton-M chargé de placer en orbite le satellite américain AMC-23.
© Sputnik . Ramil Sitdikov / Aller dans la banque de photosUne maquette du lanceur Proton installée dans une rue à Baïkonour, au Kazakhstan.
Tirs du lanceur russe Proton - Sputnik France
7/12
Une maquette du lanceur Proton installée dans une rue à Baïkonour, au Kazakhstan.
© Sputnik . Oleg Urusov / Aller dans la banque de photosLes éléments du lanceur arrivent au cosmodrome par rail.
Tirs du lanceur russe Proton - Sputnik France
8/12
Les éléments du lanceur arrivent au cosmodrome par rail.
© Sputnik . Sergei Kazak / Aller dans la banque de photosUn lanceur Proton-M avec le satellite de télécommunications civil Arabsat 4A conçu par la société européenne Astrium pour le groupe saoudien ARABSAT.
Tirs du lanceur russe Proton - Sputnik France
9/12
Un lanceur Proton-M avec le satellite de télécommunications civil Arabsat 4A conçu par la société européenne Astrium pour le groupe saoudien ARABSAT.
© Sputnik . Vladimir RodionovUne coiffe du lanceur Proton à l'usine Progress
Tirs du lanceur russe Proton - Sputnik France
10/12
Une coiffe du lanceur Proton à l'usine Progress
© Sputnik . Dmitry Astakhov / Aller dans la banque de photosLes présidents kazakh et russe, Noursoultan Nazarbaïev et Vladimir Poutine, au cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, à l'issue du lancement du satellite de télécommunications kazakh KazSat.
Tirs du lanceur russe Proton - Sputnik France
11/12
Les présidents kazakh et russe, Noursoultan Nazarbaïev et Vladimir Poutine, au cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, à l'issue du lancement du satellite de télécommunications kazakh KazSat.
© Sputnik . Oleg Urusov / Aller dans la banque de photosLe premier lanceur Proton à quatre étages a décollé le 10 mars 1967. Il a placé en orbite le satellite Kosmos 146 qui devait survoler la Lune.
Tirs du lanceur russe Proton - Sputnik France
12/12
Le premier lanceur Proton à quatre étages a décollé le 10 mars 1967. Il a placé en orbite le satellite Kosmos 146 qui devait survoler la Lune.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала