Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Catalogne: coalition indépendantiste en vue des régionales

© REUTERS / Gustau NacarinoCatalonia's President Artur Mas attends a conference in Barcelona, assessing the situation after a symbolic vote on the region's independence from Spain, November 25, 2014
Catalonia's President Artur Mas attends a conference in Barcelona, assessing the situation after a symbolic vote on the region's independence from Spain, November 25, 2014 - Sputnik France
S'abonner
Des partis indépendantistes catalans et des associations civiles vont former une nouvelle alliance en vue des régionales prévues en septembre, qu'ils espèrent transformer en plébiscite pour le oui à l'indépendance, a-t-on appris mercredi auprès de ces mouvements.

Le parti du président de région Artur Mas, Convergence Démocratique de Catalogne (CDC, centre-droit) et les indépendantistes de gauche d'ERC (Gauche républicaine de Catalogne) dirigé par Oriol Junqueras ont ratifié un accord en ce sens dans la nuit de mardi à mercredi, selon ces sources.

Ces deux partis, les deux principales forces politiques de Catalogne, riche région du nord-est de l'Espagne, espèrent ainsi remporter les prochaines élections régionales du 27 septembre à la majorité absolue.

Martin Schulz, presidente del Parlamento Europeo - Sputnik France
Le parlement européen "reconnaît" par erreur la Catalogne
Leur liste commune sera menée par un ancien eurodéputé écologiste, Raul Romeva, avec le soutien de deux dirigeantes des puissantes associations indépendantistes à la base du mouvement civil en faveur d'une autodétermination, Carme Forcadell (ANC) et Muriel Casals (Omnium cultural), qui se présenteront respectivement en deuxième et troisième position.

En cas de victoire à la majorité absolue, ils formeront un gouvernement de coalition dirigé par Artus Mas, avec pour objectif de mener à l'indépendance la Catalogne et de ses 7,5 millions d'habitants dans un délai de 18 mois.

Les deux partis ont été poussés à s'entendre alors que le soutien à l'indépendantisme est en perte de vitesse dans l'opinion publique. Selon un sondage publié début juillet, 50% des 2.000 personnes interrogées en Catalogne étaient opposées à la séparation de l'Espagne, contre 42,9% pour.

Artur Mas avait organisé le 9 novembre une consultation symbolique sur l'indépendance, jugée illégale par Madrid, ouvrant une crise sans précédent entre pouvoir régional et central depuis la dictature de Franco (1939-1975).

Ses positions indépendantistes ont aussi fait voler en éclats la coalition conservatrice et nationaliste CiU, qui dominait la politique catalane depuis les années 1980.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала