Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

USA: l’option militaire maintenue malgré l'accord sur le nucléaire iranien

© Sputnik . Jonathan Ernst/FilesAshton Carter, U.S. President Barack Obama's nominee to be secretary of defense, testifies before a Senate Armed Services Committee confirmation hearing on Capitol Hill in Washington, in this February 4, 2015 file photo
Ashton Carter, U.S. President Barack Obama's nominee to be secretary of defense, testifies before a Senate Armed Services Committee confirmation hearing on Capitol Hill in Washington, in this February 4, 2015 file photo - Sputnik France
S'abonner
Les Etats-Unis améliorent continuellement leur stratégie militaire pour empêcher l'Iran d'acquérir la bombe, a déclaré le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter.

"L'une des raisons pour laquelle cet accord est un bon accord est qu'il n'empêche en rien le maintien d'une option militaire américaine pour empêcher l'Iran d'acquérir la bombe", a déclaré dimanche M. Carter devant des journalistes lors d’un voyage au Proche-Orient.

Le 19 juillet, Ashton Carter a commencé sa tournée au Proche-Orient lors de laquelle le ministre américain visitera Israël, l’Arabie Saoudite et la Jordanie afin de discuter de l’accord sur le nucléaire iranien et de la lutte contre les groupes extrémistes notamment l'Etat islamique.

Tadeusz Iwiński (SLD) - Sputnik France
Bouclier antimissile US en Europe: aucun rapport avec l'Iran

Selon l’Agence France-Presse, M. Carter a déclaré "qu’à cause du potentiel d'agression et d'activités pernicieuses de l'Iran ainsi que de la lutte contre les groupes extrémistes comme l'Etat islamique, nous cherchons toujours à renforcer notre posture" dans la région.

Les négociations entre Téhéran et les six médiateurs internationaux sur le dossier nucléaire iranien ont duré plus de 10 ans. Le 14 juillet, le dernier round de discussions à Vienne a abouti à la conclusion d'un accord historique qui lève les obstacles pour le commerce de l'Iran tout en maintenant l'embargo sur les armes et les missiles à destination de ce pays. Le 20 juillet, le Conseil de sécurité de l'Onu devrait adopter à New York une résolution entérinant l'accord nucléaire qui est cependant critiqué par Israël et provoque l’inquiétude des pays du Proche-Orient.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала