Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Fukushima: la catastrophe est loin d'être terminée

© East News AP/FOTOLINKFukushima No. 1
Fukushima No. 1 - Sputnik France
S'abonner
Selon un expert américain en matière de nucléaire civil, la résolution de la catastrophe de Fukushima nécessitera des efforts colossaux.

La lutte contre les conséquences de l'accident survenu à la centrale nucléaire japonaise de Fukushima-1 prendra bien plus de 30 ans, comme l’a promis par le groupe TEPCO qui gère le site, estime l'ingénieur d'énergie nucléaire US Arnold Gundersen.

Сentrale japonaise de Fukushima - Sputnik France
Fukushima: un robot "tué" en trois heures par la radioactivité
"La catastrophe n'est pas finie, les problèmes ne sont pas résolus et nous avons encore des motifs de préoccupation", a déclaré M.Gundersen.

"Trois réacteurs nucléaires de la centrale sont toujours en contact direct avec les eaux souterraines (…). Les fuites incessantes d'eau radioactive extrêmement polluée rendent les travaux sur le site cent fois plus difficiles et plus chers que dans le cas de Tchernobyl", indique l'expert.

Il rappelle que la lutte contre les conséquences de l'accident de Tchernobyl a coûté 3 milliards de dollars, tandis que la catastrophe de Fukushima risque de nécessiter 500 milliards.

Сentrale japonaise de Fukushima - Sputnik France
Fukushima: la Russie créera une station de décontamination des eaux
Selon les estimations de l'expert, environ 300 tonnes d'eau radioactive provenant de la centrale japonaise sont déversées dans l'océan chaque jour.

"Les compagnies d'électricité japonaises ont emprunté des dizaines de milliards de dollars pour payer les employés des centrales nucléaires mises en sommeil après l'accident de Fukushima. Le seul moyen de rembourser ces dettes consiste à redémarrer les centrales. Des sources au Japon affirment que les banques exercent de sérieuses pressions sur le parlement afin qu'il approuve le redémarrage des sites", a fait savoir l'ingénieur.

Cependant, les sondages révèlent qu'une majorité des Japonais s'opposent à une telle mesure, a noté M.Gundersen.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала