Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ukraine: Pravy Sektor demande la dénonciation des accords de Minsk

© Sputnik . Alexandre Maksimenko / Aller dans la banque de photosles membres de Pravy Sektor
les membres de Pravy Sektor - Sputnik France
S'abonner
L'une des principales revendications adressées au gouvernement ukrainien par les membres de Pravy Sektor est la dénonciation des accords de Minsk, signés en février dernier afin de faciliter le retour à la paix en Ukraine.

Митинг За единую Украину в Днепропетровске - Sputnik France
Pravy Sektor: la révolution en Ukraine n'est pas encore terminée
Lors de la dernière réunion de l'organisation extrémiste Pravy Sektor (Secteur droit) à Kiev, ses membres ont émis plusieurs revendications pour les autorités ukrainiennes, notamment, le refus des accords de Minsk, rendre légal les bataillons de volontaires et la tenue d'un vote de confiance envers le gouvernement ukrainien actuel sous forme de referendum. En outre, l'organisation extrémiste prône l'introduction de la loi martiale dans le pays, rapporte le quotidien ukrainien Vesti.

Selon l'édition ukrainienne, Pravy Sektor a également établi qu'il ne prendra pas part aux élections locales en Ukraine.

Les accords de Minsk, signés le 12 février dernier par des représentants de l'OSCE, de la Russie, de l'Ukraine et des présidents des républiques de Lougansk et de Donestk dans le Donbass (est de l'Ukraine), comportent de nombreuses dispositions, notamment le retrait des armes lourdes et des forces armées étrangères du pays, le début d'un dialogue sur les élections locales dans le sud-est de l'Ukraine.

Dmitri Iaroch - Sputnik France
Pravy Sektor: Porochenko doit démissionner
Néanmoins, Dmitri Iaroch, chef du mouvement ultranationaliste Pravy Sektor (Secteur droit), a affirmé que la révolution ukrainienne n'était pas terminée et qu'il fallait organiser une assemblée populaire (Vétché) "pour donner des repères aux gens afin de continuer à entreprendre des changements révolutionnaires cohérents dans le pays". Selon Dmitri Iaroch, cela concerne notamment la légitimation de l'activité des volontaires.

L'Organisation d'inspiration néonazie, Pravy Sektor réunit des nationalistes radicaux ukrainiens. En janvier et février 2014, ses membres ont participé aux affrontements avec la police et à l'occupation illégale de bâtiments administratifs. En avril, ils ont pris part à la répression du mouvement de protestation dans l'est de l'Ukraine. En novembre 2014, la Cour suprême de Russie a placé Secteur droit sur la liste des organisations terroristes. Dmitri Iaroch fait l'objet de poursuites pénales en Russie pour incitation au terrorisme.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала