Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Nucléaire iranien: le Congrès US pourrait voter contre l’accord

© Fotolia / trekandphotoЗдание Капитолия в Вашингтоне
Здание Капитолия в Вашингтоне - Sputnik France
S'abonner
Ce 4 juillet, la Commission des Affaires étrangères du Congrès américain a inscrit à l’agenda de la Chambre des représentants une résolution de désapprobation de l'accord sur le nucléaire iranien.

Yukiya Amano, directeur général de l'AIEA - Sputnik France
Nucléaire: un million d'euros par mois pour contrôler l'accord avec l'Iran
Le représentant de la commission, le républicain Ed Royce, a déclaré qu’une levée des sanctions constituerait selon lui une "énorme aubaine" pour Téhéran et nuirait à la capacité de Washington à faire pression sur les dirigeants iraniens.

Le 20 juillet, le département d'État a transféré au Congrès le texte de l'accord conclu le 14 juillet à Vienne entre l'Iran et les six médiateurs internationaux (Etats-Unis, Chine, Russie, France, Royaume-Uni, Allemagne) sur son programme nucléaire.

Dans un délai de 60 jours, les parlementaires ont le choix soit d'adopter une résolution d'approbation, soit d'adopter une résolution de désapprobation de l’accord. Le président Barack Obama pourra opposer son veto à la résolution de désapprobation du Congrès. Pour contourner cette prérogative présidentielle, les deux assemblées du Congrès devront approuver un nouveau texte à la majorité qualifiée des deux tiers.

Cependant le parlement iranien est aussi en train d’examiner l’accord conclu à Vienne. Si aux Etats-Unis le président Obama fait face aux républicains, le parlement iranien est dominé par les députés conservateurs qui sont opposés à l’approbation de l’accord car ils se méfient du "Grand Satan" perfide de l’ouest.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала