Le baril de pétrole perdra 10 USD après la levée des sanctions visant l'Iran

© AP Photo / Vahid SalemiIran
Iran - Sputnik France
Le retour de l'Iran sur le marché mondial ajoutera près d'un million de barils de pétrole par jour, préviennent les experts de la Banque mondiale (BM).

La levée intégrale des sanctions visant l'Iran suite à l'accord sur son programme nucléaire exercera un impact notable sur le marché mondial du pétrole, en diminuant les cours du brut de 10 dollars le baril en 2016, estiment les experts de la Banque mondiale (BM).

"Le retour définitif de l'Iran sur le marché mondial ajoutera près d'un million de barils de pétrole par jour, en diminuant le prix du baril de 10 dollars l'année prochaine", lit-on dans le communiqué de presse de la BM.

Après la ratification de l'accord conclu le 14 juillet dernier, les sanctions américaines et européennes contre l'Iran seront progressivement levées en échange du ralentissement du programme nucléaire de Téhéran.

"Tout comme le durcissement des sanctions en 2012 s'est soldé par une baisse radicale des exportations de pétrole iranien et deux années de dynamique négative, la levée des sanctions ne manquera pas d'accélérer les exportations et réanimera l'économie de l'Iran", a souligné Shanta Devarajan, principal économiste de la BM pour le Proche-Orient et l'Afrique du Nord.

Par ailleurs, les spécialistes de la banque, dont Lili Mottaghi, prévoient que le PIB de l'Iran augmentera de 5% l'année prochaine contre 3% attendus en 2015. Tout indique que la levée des sanctions anti-iraniennes augmentera les volumes du commerce du brut dans le monde, ce qui en réduira inévitablement les prix.

Le 14 juillet, les représentants de l'Iran et des six grandes puissances (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) ont finalement trouvé un compromis lors des négociations à Vienne, après 17 jours de pourparlers.

L'accord sur le nucléaire iranien lève les obstacles pour le commerce extérieur de l'Iran tout en maintenant l'embargo sur les armes et les missiles à destination de ce pays. L'Iran, pour sa part, ne pourra pas élaborer de combustible nucléaire pendant 15 ans.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала