Un vice-premier ministre tchèque veut "fermer" l'espace Schengen

CC BY-SA 2.0 / Sarah Joy / Un vice-Premier ministre tchèque veut "fermer" l'espace Schengen
Un vice-Premier ministre tchèque veut fermer l'espace Schengen - Sputnik France
Un vice-premier ministre tchèque a appelé à la "fermeture" de la frontière extérieure de l'espace Schengen pour "défendre" cette zone européenne de libre circulation, avec l'aide de l'Otan, contre l'actuelle vague d'immigration, rapporte l'AFP.

"Nous devons immédiatement fermer l'espace Schengen, nous avons besoin de défendre Schengen", a affirmé Andrej Babis, vice-Premier ministre chargé de l'Economie et ministre des Finances, cité mercredi par le quotidien Pravo.

"Nous devons empêcher la venue de migrants", a aussi dit le ministre des Finances, chef du mouvement ANO, souvent taxé de populisme, qui fait partie de la coalition gouvernementale.

Selon lui, l'Otan devrait apporter une aide à la Macédoine et à la Bulgarie, confrontées à un afflux de migrants souhaitant se rendre en Europe occidentale via les Balkans.

Afflux de migrants - Sputnik France
La Bulgarie a envoyé des blindés aux postes-frontières
M. Babis, qui ne s'exprime que rarement sur les questions de politique étrangère, se dit favorable aussi à la mise en place d'un grand centre d'accueil de migrants, par exemple en Turquie, où il serait possible de vérifier les raisons qui les poussent à quitter leur pays.

Les propos du ministre des Finances sortent du cadre de la position officielle du gouvernement tchèque. Le Premier ministre social-démocrate, Bohuslav Sobotka, se prononce de son côté en faveur d'un renforcement de la protection de la frontière extérieure de l'UE et d'une politique de retour plus efficace.

"La République tchèque s'est jointe au programme de solidarité de l'UE, s'étant engagée à accueillir sur son sol 1.500 réfugiés, d'ici à 2017", a-t-il rappelé récemment.

La République tchèque est à l'heure actuelle surtout un pays de transit vers l'Europe de l'Ouest. Au cours des six premiers mois de l'année, 3.018 migrants illégaux y ont été interceptés, chiffre en hausse de 48% par rapport à la même période de 2014.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала