Onu: 13 millions d’enfants privés d’école à cause des conflits

© AFP 2022 Yasin AkgulSyrie
Syrie - Sputnik France
Plus de 13 millions d’enfants n’ont pas la possibilité d'aller à l'école dans les pays du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord à cause des conflits et des bouleversements politiques, lit-on dans le rapport du Fonds des enfants de l’Organisation des nations unies (UNICEF) publié ce jeudi.

Le rapport, titré "Education sous le feu", est consacré à l'influence de la violence et de l'instabilité politique sur les enfants d'âge scolaire et sur le système d'éducation dans neuf pays — la Syrie, l'Irak, le Yémen, la Libye, le Liban, le Soudan, la Turquie, la Jordanie et la Palestine. Selon les experts, les attaques d'écoles et d'autres institutions scolaires constituent une des principales causes d'absentéisme scolaire.

Près de 9.000 écoles sont fermées en Syrie, en Irak, au Yémen et en Libye, parce qu'elles ont été touchées lors d'opérations militaires, qu'elles sont utilisées pour héberger des réfugiés, ou qu'elles sont occupées par les parties aux conflits. Les autres obstacles sur la voie de l'éducation scolaire sont la crainte des parents pour leurs enfants, ainsi que l'absence d'enseignants qui ont quitté leurs postes de travail.

Rubble of damaged buildings fill a street in the Douma neighborhood of Damascus March 4, 2015 - Sputnik France
L'armée israélienne cherche un nouveau nom à la Syrie
Plus de 700.000 enfants de réfugiés syriens en Jordanie, au Liban et en Turquie n'ont pas la possibilité de fréquenter une école, parce que l'infrastructure d'éducation dans ces pays ne peut plus accueillir de nouveaux élèves.

Selon le directeur régional de l'UNICEF pour le Proche-Orient et l'Afrique du Nord, Peter Salama, les enfants ressentent la terrible influence des conflits dans toute la région. Le responsable souligne "le sentiment d'absence d'espoir chez une génération entière d'écoliers" qui voient que "leurs espoirs et leur avenir sont détruits".

Les auteurs du rapport demandent à la communauté internationale, aux hommes politiques et aux entrepreneurs d'aider à accroître les possibilités pour les enfants des régions en conflit de recevoir des services éducatifs non-officiels, ainsi que de soutenir les systèmes d'éducation scolaire nationaux. L'UNICEF souligne également qu'il faut aider de façon plus active les Etats qui hébergent des réfugiés.

 

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала