Moscou et Ankara ont atteint un niveau de partenariat stratégique

La Russie et la Turquie travaillent à la création de nouveaux corridors énergétiques, a déclaré Rifat Hisarciklioglu, président de l'Union des chambres et des Bourses de Turquie.

Les relations entre Moscou et Ankara ont atteint un niveau de partenariat stratégique, estime Rifat Hisarciklioglu, président de l'Union des chambres et des Bourses de Turquie (TOBB). La Turquie reçoit de la Russie 60% du gaz consommé dans le pays, les deux pays travaillent sur la création de nouveaux corridors énergétiques, et la Russie investit près de 20 milliards de dollars dans la construction de la première centrale nucléaire turque, à Akkuyu. Les échanges commerciaux bilatéraux augmenteront après la signature d'un accord de libre-échange, a souligné le responsable à l'issue d'une conférence du B20, qui réunit les représentants du monde des affaires du G20, et d'une table ronde Russie-Turquie.

Yuan vs dollar - Sputnik France
Médias turcs: Moscou et Pékin relèguent le dollar au second plan
Les entreprises turques veulent non seulement vendre leurs produits en Russie mais aussi y déployer leurs usines.

"Nos hommes d'affaires veulent, avec leurs collègues russes, apporter leur obole à la prospérité de la Russie. Notre organisation partage cette approche et souhaite que les PME turques soient présentes sur le marché russe. La TOBB possède une école supérieure à Ankara qui occupe un rang élevé parmi les établissements d'enseignement turcs. Nous y avons créé une faculté de gestion internationale ciblée sur la formation de spécialistes maîtrisant le russe. Ils constitueront un pont entre les deux pays. Il est grand temps de travailler en Russie", a indiqué M. Hisarciklioglu.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала