Paris pourrait soutenir la levée des sanctions antirusses

© AP Photo / Francois MoriMinistre français des Affaires étrangères Laurent Fabius. Archive photo
Ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius. Archive photo - Sputnik France
La France soutiendra la levée des sanctions imposées à l'encontre de Moscou à la condition que les accords de Minsk soient intégralement appliqués, a déclaré le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius.

Pêches. Image d'illustration - Sputnik France
Crise agricole: les Français prônent la levée des sanctions antirusses
Au cours d'un entretien à Berlin entre les chefs de diplomatie du "format Normandie" (Russie, Allemagne, France, Ukraine), M.Fabius a fait savoir que Paris était prêt à soutenir la levée des sanctions antirusses en cas de respect du cessez-le-feu et de tenue d'élections locales dans le Donbass conformément à la législation ukrainienne.

Les régions de Donetsk et de Lougansk sont le théâtre d'une opération dite antiterroriste menée par les forces gouvernementales ukrainiennes en vue de réprimer la révolte militarisée qui a éclaté dans le Donbass en réaction au renversement du président Viktor Ianoukovitch en 2014. Signés en février 2015, les accords de Minsk sont destinés à régler le conflit entre le nouveau gouvernement de Kiev et les indépendantistes du Donbass, qui a déjà fait près de 7.000 de morts.

Le Kremlin de Moscou - Sputnik France
Moscou: le durcissement des sanctions antirusses continuera
Après l'adhésion de la péninsule de Crimée à la Fédération de Russie, dénoncée comme une annexion par les autorités ukrainiennes et les pays occidentaux, l'UE et les Etats-Unis ont décrété plusieurs trains de sanctions visant les responsables et grandes entreprises russes, ainsi que des secteurs entiers de l'industrie.

La Russie a riposté, en frappant d’embargo plusieurs denrées alimentaires, notamment les produits laitiers, la viande, les fruits et légumes en provenance de l'UE, du Canada, d'Australie et de Norvège.

Fin juin, les chefs de la diplomatie de l'UE ont formellement prolongé, jusqu'à fin janvier 2016, les sanctions économiques décrétées contre la Russie pour son rôle présumé dans le conflit en Ukraine.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала