Berlin plaide pour la révision des quotas de réfugiés

© AFP 2022 Dimitar DilkoffMigrants wait to receive food distributed by Macedonian volunteers at the train station in Gevgelija on the Macedonian-Greek border on August 4, 2015
Migrants wait to receive food distributed by Macedonian volunteers at the train station in Gevgelija on the Macedonian-Greek border on August 4, 2015 - Sputnik France
Le ministre allemand de l'intérieur, Thomas de Maizière, a déclaré que l'Allemagne ne pouvait pas accueillir tous les réfugiés et s'est prononcé pour la révision des quotas.

Thomas de Maizière a proposé de modifier la législation européenne concernant les réfugiés afin de réduire leur nombre en Allemagne. Selon lui, l'Europe ne peut pleinement se prémunir contre l'afflux des migrants.

"Pourtant, nous ne pouvons pas accueillir toutes les personnes issues des régions en crise et tous les migrants fuyant la pauvreté, qui voudraient venir en Europe et en Allemagne", a-t-il affirmé dans une interview au magazine Spiegel.

Le ministre a également insisté sur le fait que l'Europe devrait accueillir autant de réfugiés qu'elle serait capable d'héberger à long terme. Il s'est montré particulièrement préoccupé par la révision des quotas de réfugiés au niveau fédéral. Il voudrait exiger de l'UE une répartition plus équitable des migrants dans les différents Etats membres.

Chemins de fer allemands (archives) - Sputnik France
Migrants: l'Allemagne réintroduit les contrôles à ses frontières
Dans le cas où le continent européen ne suffirait plus pour accueillir de nouveaux arrivés, Thomas de Maizière a proposé de rapatrier les réfugiés politiques. Il faudrait cependant garantir leur sécurité, estime-t-il.

Par exemple, les réfugiés arrivant illégalement à travers la Méditerranée dans les pays de l'UE, devraient être envoyées "dans un lieux sûr en Afrique". Sinon, "la répartition d'après les quotas a peu de sens", souligne le ministre.

"L'Europe a besoin de frontières extérieures renforcées", a résumé l'homme politique conservateur.

En somme, de Maizière s'est prononcé  en faveur du rejet des engagements humanitaires endossés par les pays membres de l'UE censés accueillir tous les réfugiés dont la vie est en danger, qui doivent quitter leur pays pour des raisons politiques ou à cause de la guerre.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала