Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Comment les opérateurs empochent sur le dos de la crise

S'abonner
Les dons par SMS sont une source importante du financement des organisations humanitaires du monde entier, dont des dizaines de milliers de dollars font le bonheur des opérateurs de télécommunication et des services techniques.

Migrants - Sputnik France
La crise migratoire provoque une guerre frontalière serbo-croate
Cette année, les six plus grandes organisations humanitaires suédoises ont reçu près de 11 millions de couronnes (plus d’un million de dollars) de dons par SMS. La possibilité de transférer rapidement par le biais d'un SMS ou par Swish (une application suédoise qui permet d'effectuer des paiements via un smartphone) est très importante pour les organisations, surtout dans les situations où il est essentiel d'agir avec célérité, comme c'est le cas actuellement dans le contexte de la crise migratoire en Europe. La Croix rouge a ainsi reçu près de 6,2 millions de couronnes (plus de 700.000 dollars).
Cependant, ces modes de virement font disparaître une partie des sommes transférées. Selon la Croix rouge suédoise, Swish retient une couronne sur cent. Pour les dons par SMS, les sommes retenues atteignent 7% chez certains opérateurs. Le service de virement Wywallet retient de 2 à 5% de la somme de la transaction.

Même les agrégateurs, qui exercent des fonctions techniques, reçoivent et transcodent les messages, retiennent de l’argent. Selon l’édition suédoise Dagens Nyheter, les services de Wywallet et Multimobil ont encaissé des centaines de milliers de couronnes (des dizaines de milliers de dollars) grâce à la crise migratoire.

C’est une transaction habituelle, nous ne gagnons rien grâce aux dons par SMS, a commenté Kamran Alemdar, porte-parole de l’opérateur de télécommunication "3", dans sa lettre à l’édition suédoise. Nous enlevons une somme pour couvrir les frais administratifs, a-t-il ajouté.

Cependant, Dagens Nyheter souligne que les opérateurs ne précisent pas les sommes reçues ni le mode de répartition de ces revenus.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала