"TchèquExit": plus de 53.000 signatures pour un référendum

Le mouvement Liberté et démocratie directe a lancé une pétition pour la tenue d'un référendum sur la sortie de la République tchèque de l’Union européenne. Une pétition publiée le 22 septembre dernier et qui a déjà recueilli plus de 53.000 signatures.

La pétition a été publiée sur le site www.petice24.com. Le document s'adresse au parlement de la République tchèque avec une demande d'adopter une loi constitutionnelle laissant aux citoyens de la République tchèque prendre la décision de sortir le pays de l'Union européenne via un référendum.

"L'accord de l'UE sur les quotas obligatoires concernant la répartition des immigrés représente une violation directe de la souveraineté et de l'indépendance de la République tchèque. C'est un acte comparable aux évènements de mars 1939 et d'août 1968. Après une telle violation des droits de notre pays, il y aura une attaque aux droits et aux libertés démocratiques des citoyens tchèques", préviennent les organisateurs de la pétition aux signataires potentiels.

Selon la page du mouvement sur Facebook, la pétition a commencé à obtenir rapidement des signatures. Lors des premières 24 heures, elle a été signée sur le site par 42.000 personnes.

Des migrants se dirigeant vers la frontière austro-hongroise - Sputnik France
Migrants: la police tchèque durcit les contrôles à la frontière autrichienne

"Et où sont les médias tchèques? Sauf quelques exceptions, cette protestation sans précédent des citoyens tchèques n'est pas reprise par les médias", lit-on sur la page du mouvement.

Les signataires laissent beaucoup de commentaires de soutien pour la pétition: "Je vous soutiens!", "La sortie de l'UE, la seule décision logique", "Signé!", "J'ai peur pour l'avenir que Mme Merkel nous prépare", "Aucune mention sur la pétition et le mécontentement du peuple dans nos médias démocratiques", et d'autres.

Le député du parlement tchèque, le président du mouvement Liberté et démocratie directe, Tomio Okamura a évoqué cette pétition dans un entretien pour Sputnik. Selon lui, les organisateurs estiment que l'objectif est de recueillir 100.000 signatures. Pourtant, le nombre nécessaire de signatures pour que la pétition soit examinée à la Chambre des députés s'élève à 10.000, qui sont déjà obtenus.

"C'est la première pétition (sur le référendum) lancée par notre mouvement, mais à la Chambre des députés, nous avons déjà proposé trois fois de tenir un référendum sur la sortie de l'Union européenne. En juin, juillet et septembre. A trois reprises, on nous l'a refusé, la dernière fois c'était il y a une semaine", a expliqué M.Okamura.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала