Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Entente sur le départ d'Assad: Lavrov dénonce une pure invention

© AFP 2021 Kirill KudryavtsevLe chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov. Archive photo
Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov. Archive photo - Sputnik France
S'abonner
Les rumeurs sur un arrangement entre les parties sur le départ du président syrien Bachar el-Assad se sont mises à circuler même avant la rencontre quadripartite de Vienne, signale le ministre russe des Affaires étrangères.

Le Consul honoraire de la Fédération de Russie à Lausanne Frederik Paulsen, réunion annuelle du Club de discussion international Valdaï à Sotchi - Sputnik France
Consul de Russie en Suisse: "il faut que le président Assad reste"
Les allégations sur l'enregistrement à Vienne de certains arrangements sur le départ de Bachar el-Assad du poste de président syrien sont parfaitement mensongères, a déclaré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov devant les journalistes dans la capitale autrichienne. 

"Il est évident qu'il y aura des inventions montées de toute pièce (dans les médias sur les résultats des négociations, ndlr). Des inventions ont déjà circulé avant même la tenue de cette rencontre. J'ai notamment entendu que des rumeurs courent sur des tractations en cours ou futures sur le départ du président Assad dans un certain temps. Il n'en est rien", a indiqué le ministre à l'issue de négociations avec ses homologues saoudien, turc et américain. 

Et d'ajouter que la position de Moscou sur cette question était explicite. 

"Elle a été exposée par le président (…) C'est le peuple syrien lui-même qui doit décider du sort de la Syrie, du sort du président syrien, du sort d'autres personnalités", a souligné M.Lavrov. 

Vendredi, les chefs de diplomatie russe, américain, turc et saoudien se sont retrouvés à Vienne pour des pourparlers inédits sur la crise syrienne.
 
Les observateurs constatent que cette réunion quadripartite entre l'Américain John Kerry, le Russe Sergueï Lavrov, le Saoudien Adel al-Jubeir et le Turc Feridun Sinirlioglu témoigne de l'internationalisation d'une guerre, qui a déjà fait en Syrie plus de 250.000 morts depuis mars 2011.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала