En matière de politique étrangère, la France doit rattraper le temps perdu

© Sputnik . Sergey Guneev / Aller dans la banque de photosRencontre entre Vladimir Poutine et François Hollande
Rencontre entre Vladimir Poutine et François Hollande - Sputnik France
Le président français François Hollande a annoncé mardi son intention de se rendre la semaine prochaine à Washington et à Moscou pour rencontrer ses homologues Barack Obama et Vladimir Poutine.

Cette initiative visant à former une coalition dans la lutte contre le groupe terroriste Etat islamique (Daech) a été chaleureusement accueillie dans les pays concernés.

François Hollande - Sputnik France
Hollande se rendra à Moscou et à Washington la semaine prochaine
L'agence Sputnik a demandé à Jean Lassalle, député des Pyrénées-Atlantiques et membre du parti centriste MoDem, de commenter la nouvelle démarche du dirigeant français.

"Je pense que les initiatives proposées par M. Hollande vont dans un bon sens. Certainement, je les approuve. Un grand pays comme la France doit prendre des mesures de protection", a déclaré le député, ajoutant qu'il souhaitait que ces mesures soient mises en œuvre le plus vite possible.

Pour Jean Lassalle, l'idée d'une large coalition avec la Russie est parfaitement réalisable. Mieux, elle est souhaitable.

"Elle devrait se faire, d'abord parce que nous avons une longue tradition d'amitié avec le peuple russe", a indiqué le parlementaire, soulignant qu'il connaissait depuis longtemps la Russie et qu'il l'aimait beaucoup.

Selon le membre du Mouvement démocrate, "on ne peut pas résoudre un problème aussi social sans la présence des principaux partenaires du monde: les Etats-Unis et la Russie".

Vladimir Poutine et François Hollande - Sputnik France
Poutine et Hollande évoqueront la lutte contre le terrorisme à Moscou
Jean Lassalle est persuadé que la menace terroriste qui pèse actuellement sur le monde va amener les principaux acteurs internationaux à faire concorder leurs points de vue.

Après avoir rappelé qu'il avait été en Syrie la semaine dernière, le député des Pyrénées-Atlantiques a fait remarquer qu'il était impossible de "trouver une issue au problème syrien sans discuter avec Bachar el-Assad".

D'après Jean Lassalle, un "certain nombre d'impudences" ont été commises ces dix dernières années, mais "si maintenant on reste éveillé, on peut rattraper le temps perdu".

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала