Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Plus de 40 M de jeunes en Afrique sont des recrues potentielles des terroristes

© Flickr / Andrew Moorejeunes en Afrique,Sahel
jeunes en Afrique,Sahel - Sputnik France
S'abonner
L'Onu appelle à mieux contrôler le trafic d'armes et de drogue dans le Sahel pour surveiller les activités des groupes terroristes dans la région.

Près de 41 millions de jeunes de l'Afrique centrale et du nord sont exposés à la radicalisation ou contraints à quitter le pays en l'absence d'opportunités économiques, a annoncé jeudi à New York Hiroute Guebre Sellassie, envoyée spéciale de l'Onu pour le Sahel.

"Fait alarmant, les jeunes et les femmes dans le Sahel, qui représentent la majorité de la population, sont visés par les campagnes de recrutement des mouvements radicaux. Près de 41 millions de jeunes des moins de 25 ans du Burkina Faso, du Tchad, du Mali, de Mauritanie et du Niger risquent de se radicaliser ou de devenir migrants", a indiqué Mme Sellassie, présentant au Conseil de sécurité de l'Onu le dernier rapport en date du secrétaire général sur la Stratégie intégrée des Nations unies pour le Sahel.

"Les pays de la région, les uns des plus pauvres et moins développés du monde, sont obligés de consacrer une partie importante de leurs budgets à la gestion des menaces à la sécurité. Et ce dans la région où seuls 56% des enfants ont accès à l'enseignement primaire et seuls 36% des habitants savent lire et écrire. Ce cercle vicieux ne peut que s'envenimer sans une assistance internationale importante", a-t-elle ajouté.

Mme Sellassie a appelé l'Onu à assurer un contrôle renforcé des trafics de stupéfiants et d'armes et de la traite des êtres humains dans la région du Sahel

"Si rien n'est fait pour faciliter l'accès à l'éducation, à l'emploi et à l'intégration sociale des jeunes, le Sahel risque de devenir une plaque tournante de la migration et du recrutement et d'entraînement des terroristes. Cela aura des conséquences graves pour la sécurité mondiale", a conclu Mme Sallassie.


Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала